Sur le terrain ce samedi dernier: Le Ministre de la Sécurité et de la Protection civile au contact de ses hommes pour évaluer l’application de ses consignes

Accompagné de son chef de la cellule de coordination des opérations, le Général de Brigade Salif TRAORE a effectué ce samedi une sortie terrain entre 10 heures à 13 heures. L’objectif de ce contrôle inopiné était de constater la mise en œuvre des consignes données aux forces de sécurité, singulièrement à la police dans le cadre de la sécurisation de la ville de Bamako.

salif-traore-general-ministre-securite-interieure-protection-civile-discours

Du monument de l’indépendance au Commissariat du 13è arrondissement en passant par les postes de contrôle et de police de Sénou ainsi que par ceux établis sur la rive droite en renforcement des agents de la compagnie de la circulation routière, le message du ministre était le même : « la permanence dans la bonne posture face aux risques sécuritaires ». Seule cette bonne attitude pourrait permettre aux forces de sécurité dans leur ensemble d’éviter la surprise et de rassurer les populations tout en renforçant leur quiétude.

Le Ministre de la Sécurité et de la Protection civile s’est également rendu à l’école de la gendarmerie nationale à Faladiè, où se déroulait un exercice des forces spéciales anti terroristes (FORSAT), constituées d’unités d’intervention de la Police, de la Gendarmerie et de la Garde nationales. Le scénario portait sur un cas de prise d’otages.

Après avoir demandé et obtenu un autobus pour s’échapper avec les otages, les preneurs d’otages se verront peu après, bloquer par un véhicule blindé des forces de sécurité appuyé par des hommes à bord de véhicules pick up pour libérer les otages.

Au-delà des capacités d’intervention des forces spéciales pour libérer les otages, cet exercice aura également permis d’exposer les aptitudes d’assistance de la Protection civile en pareille situation. Une autre opportunité et non des moindres, aura été de voir à l’œuvre l’équipe de déminage renforcée par un chien renifleur et un robot démineur téléguidé.

 

Source : MSPC

Source: L’Observatoire

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *