Soutien aux blessés de guerre: la présidente de l’Association ASFIA a fait parler son cœur

La présidente de l’Association Solidarité Femmes d’Ici et d’Ailleurs (ASFIA) Mme Fatouma Mint Barka HAMOUDY, a procédé, ce mardi 12 avril, à la remise d’enveloppes symboliques, aux blessés de guerres des Forces armées maliennes (FAMa) qui reçoivent des soins à la Polyclinique militaire de Kati. Cette donation qui s’inscrit dans le cadre des actions de solidarité pendant le mois béni de Ramadan a été saluée à sa juste valeur par les bénéficiaires.

 

Le directeur général de l’hôpital polyclinique de Kati, le Colonel Fodé Mory KEITA, a exprimé toute sa fierté pour ce geste de l’ASFIA. Pour lui, le militaire est un individu qui laisse tout pour aller défendre le pays.

Aussi, en cas de blessure, il mérite un accompagnement, qui n’est pas seulement en médicaments, mais aussi en traitements psychologiques et sociaux.

Dans son propos, le Colonel Fodé Mory KEITA a fait savoir qu’ils sont au total une quarantaine de militaire à recevoir les soins dans cet hôpital.

Contrairement à ce qu’on pouvait imaginer, ces soldats qui sont pour la plupart blessé à la suite de l’explosion d’un EEI, au passage de leur convoi. A côté de ceux-ci, il y a ceux qui ont été blessés à la suite d’accident de la circulation lors des différents mouvements de la troupe.

Dans son intervention, la présidente de l’ASFIA, Fatoumata Mint Barka, a affirmé qu’elle était venue en ce mois béni de Ramadan pour soutenir les braves soldats qui ont accepté de mettre leurs vies en danger pour le Peuple et leur souhaiter un prompt rétablissement.

Elle a aussi profité pour lancer un appel à tous les Maliens, les invitant à soutenir les Forces Armées Maliennes (FAMa).

Il s’agit aussi et surtout, dit-elle, de faire attention aux allégations qui se font contre l’armée. ’’ Soutenons-les, accompagnons-les, et pensons à ces gens qui sont dans ces hôpitaux’’, a-t-elle ajouté

Cette action entre dans le cadre de la dynamique de redonner le sourire à ces vaillants soldats en ce mois béni de ramadan.

Les bénéficiaires n’ont pas manqué de mots pour remercier ce geste plus que philanthropique à leur égard.

« Ce geste nous va droit au cœur », a murmuré le caporal Minkoro DIAWARA, porte-parole des bénéficiaires, sous la douleur de la blessure au bras.

Par Abdoulaye OUATTARA.

Source : Info-Matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.