SOTELMA-MALITEL: Modibo Kane Kéïta nommé PCA

Les grands hommes ne se reposent jamais tant que la nation a besoin d’eux. Ainsi, le plus récent ancien directeur général des douanes, Modibo Kane Kéïta, vient d’être tiré de sa retraite dorée pour présider le Conseil d’administration de Sotelma-Malitel.

 Modibo Kane Kéita directeur general douane

La décision de nomination de Modibo Kane Kéïta comme Président directeur général de Sotelma-Malitel est intervenue lors du Conseil des ministres du mercredi 3 mai dernier. La surprise qui pourrait découler de cette promotion aux yeux de certains observateurs peut être parfaitement compensée par les compétences avérées de cet inspecteur général des douanes de classe exceptionnelle, rompu à l’exercice de recouvrement et de gestion de ressources financières.

Avec l’expérience acquise durant près de quarante ans au service de la nation, Modibo Kane Kéïta peut servir partout où besoin sera et y être utile. C’est dire qu’il répond parfaitement à l’aspiration des plus hautes autorités maliennes en ce qui est attendu de la  nouvelle politique ou tout au moins des priorités en matière des services de télécommunications. Surtout que le ministre de l’économie numérique et de la communication, Arouna Modibo Touré, vient d’arracher, le 27 avril dernier, le vote de la loi portant création de l’Agence de gestion des fonds d’accès universel (AGEFAU). Cette étape ouvre du coup le processus qui vise à étendre la desserte téléphonique et à moindre coût de toutes les localités du Mali. En attendant l’arrivée des 3è et 4è opérateurs de téléphonie mobile, le secteur est pour le moment l’apanage de Sotelma-Malitel et d’Orange Mali. Dans cette concurrence sans pitié, le rôle du nouveau PCA de Sotelma-Malitel pourrait être déterminant.

En attendant de le voir à la tâche, qui est Modibo Kane Kéïta ?

Modibo Kane Kéita, inspecteur des douanes de classe exceptionnelle 3è échelon, est marié et père de quatre enfants. De janvier 2015 à janvier 2017, il fut directeur général des douanes du Mali. Il est admis en 1974 au Diplôme d’études fondamentales (DEF) et passera quatre ans plus tard, en 1978 au Brevet de technicien à l’ECICA ; avant de s’aventurer au Sénégal où il a décroché une maîtrise en Sciences juridiques, Droit des affaires, Spécialité Import-export- fiscalité à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar. En 1999, Modibo Kane Kéita a franchi les frontières africaines pour un Stage de chef de subdivision des douanes à l’Ecole nationale de Brigades Rochelles en France.
L’année suivante, en 2000, il fera un stage des cadres supérieurs à l’école nationale des douanes de Neuilly, toujours en France. Et en 2001, un DESS, DEA à l’école nationale d’administration de Montréal (ENAP). À la même année, le nouveau patron des douanes du Mali a décroché le diplôme micro finance, certificat en commerce international et certificat spécialisé en négociation sur la facilitation des échanges à l’université de Cherbrook, au Canada.
L’inspecteur général de classe exceptionnelle, Modibo Kane Kéita a servi au bureau des douanes de Mopti de 1978 à 1979, trois ans au bureau gérant recettes de Dialassagou. De 1982 à 1987, il fut chef de brigade du bureau secondaire de Kouri. Pendant cinq ans, de 1987-1992, il fera une expérience à l’Antenne des douanes du Mali à Dakar et deviendra chef section des acquis (BCA) de 1993 à 1994.
L’année suivante, il servira à la Section recevabilité au bureau de Bamako fer, en qualité de chef. Il dirigera le bureau principal de Ségou et de Kayes respectivement 1995-1997 et 1997-1998. Chef section prévision recettes (DGD) 1998-1999 et chef section des recherches et interventions sous-direction des enquêtes douanières de 1999-2003. Durant les trois prochaines années, 2003-2006 il fut chef du bureau principal de Sikasso.
Entre 2006 et 2008, il fut sous-directeur de règlementation de la fiscalité et des relations internationales et sous-directeur des enquêtes douanières de 2011 à 2012.

De 2012 à 2013, il était directeur général adjoint des douanes du Mali.

Sékou Tamboura

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *