Sommet Africités : NOTRE PAYS SOIGNERA SA PARTICIPATION A JOHANNESBURG

Une cinquantaine de participants, comprenant des maires, des élus locaux, des techniciens et autres intellectuels, feront le déplacement en Afrique du Sud
La 7è édition du Sommet africités 2015 des élus locaux africains se tiendra du 29 novembre au 3 décembre prochain à Johannesburg en Afrique du Sud. Elle a pour thème  central: « Façonner l’avenir de l’Afrique avec le peuple : la contribution des autorités locales africaines à l’agenda 2063 de l’Union africaine ».
En prélude à ce rendez-vous, la Commission nationale d’organisation du sommet, en collaboration avec le ministère de la Décentralisation et de la Réforme de l’État, a organisé jeudi un point de presse à la Cité administrative. Il était animé par le président de l’Association des municipalités du Mali (AMM) et maire de la commune V, Boubacar Bah, et le chef de cabinet du ministère de la Décentralisation et de la Réforme de l’État, Mme Diallo Salimata Ouattara.

Boubacar Bah dit Bill maire commune5 president associaion municipalités mali ammLa 1ère édition du Sommet Africités, a rappelé le président de l’AMM, a eu lieu à Abidjan en 1998. Le sommet est un rendez-vous panafricain initié par les autorités locales de l’Afrique.
Organisé régulièrement tous les trois ans par Cités et Élus locaux unis d’Afrique (CGLU Afrique), l’évènement est devenue une occasion d’évaluer la mise en œuvre des politiques de décentralisation en Afrique. Le Sommet Africités poursuit deux objectifs majeurs, a précisé Boubacar Bah : définir des stratégies partagées appropriées, afin d’améliorer les conditions de vie des populations au niveau local et contribuer à l’intégration, la paix et l’unité de l’Afrique depuis la base. Faisant partie des 54 États africains qui doivent participer à la rencontre, notre pays sera représenté cette année par une cinquantaine de participants comprenant des maires, des élus locaux, des techniciens et autres intellectuels, a indiqué Boubacar Bah. C’est pourquoi un appel a été lancé aux opérateurs miniers de RandGold et Ashanti Gold, aux chambres de commerce et d’industrie du Mali (CCIM), des métiers, des artisans et à l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture du Mali (APCAM).
« Pour plus une grande visibilité de nos actions d’accompagnement des collectivités et de nos prestataires, un espace sera dédié à la communication. L’accent sera aussi mis sur la culture dogon, les manuscrits de Tombouctou, les opérateurs miniers, les chambres consulaires et les associations de pouvoirs locaux (APL). C’est un moment excitant pour l’Afrique, rempli de possibilités et d’un renouvellement de confiance en soi. C’est ce qui apparaît à travers l’agenda 2063 vers une Afrique que nous voulons. Ce qui incite tout le monde à jouer un rôle actif pour voir la vision suivante se concrétiser : nous aspirons à ce qu’en 2063, l’Afrique soit un continent prospère avec les moyens et les ressources pour conduire son propre développement. Les peuples africains ont alors un niveau de vie, une qualité de vie, une santé et un bien-être élevé. Les citoyens du continent africain sont éduqués par une révolution des compétences soutenue par la science, la technologie et l’innovation pour une société de la connaissance », a décrit le président de l’AMM.
Boubacar Bah a par ailleurs noté que les éditions précédentes du Sommet Africités ont été un moment phare pour le rassemblement des autorités locales africaines et pour porter la parole des 15.000 collectivités locales africaines de toutes les régions de l’Afrique. A Johannesburg, chaque ville exposera à l’autre son expérience, son savoir-faire et sa culture. L’ouverture des travaux sera présidée par Jacob Zuma, le président sud africain. Cinq anciens chefs d’État africains expliqueront leur expérience en matière de gestion du pouvoir, a précisé le président de l’Association des municipalités du Mali. Il s’agit d’Olusegun Obasanjo (Nigeria), John Jerry Rawlings (Ghana), Joachim Chissano (Mozambique), Nicéphore Soglo (Bénin) et Pedro Pires (Cap Vert). Des intellectuels africains, des hommes politiques, de culture, des personnalités de l’Organisation des nations unies (ONU), de l’Union africaine (UA), de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et d’autres organisations sous-régionales interviendront également au cours de ce rendez-vous continental.
Le département en charge de la Décentralisation et de la Réforme de l’État mettra les bouchées doubles pour la bonne organisation de la participation de notre pays au sommet Africités, a assuré Mme Diallo Salimata Ouattara. Notre pays sera fortement représenté sur le plan qualitatif et quantitatif en Afrique du Sud. Les localités de Sikasso, Tombouctou et de Sangha montreront leur savoir-faire, a-t-elle indiqué. Après Abidjan en 1998, le sommet Africités a été organisé à Windhoek (Namibie), à Yaoundé (Cameroun), à Nairobi (Kenya), à Marrakech (Maroc), à Dakar (Sénégal).
S. Y. WAGUE

source : Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *