Solidarité et actions humanitaires : L’Association des Médaillés de la Légion d’Honneur et de l’Ordre National du Mérite Français vole au secours de Bolé enfant et de l’UMAV

Ce jeudi 14 novembre, le Centre spécialisé de détention, de l’éducation et de réinsertion pour mineur appelé Bolé Mineur et l’Union Malienne des Aveugles (UMAV) ont reçu respectivement à 10h et à 11h les membres de l’Association des Médaillés de la Légion d’Honneur et de l’Ordre National du Mérite Français (AMLH-Mali). Ces derniers ont apporté à chacune de ces structures une tonne de riz.

” Chaque année, ces grandes personnalités, membres de l’Association des Médaillés de la Légion d’Honneur et de l’Ordre National du Mérite Français, viennent visiter les enfants. Mais, ils ne viennent pas les mains vides. Aujourd’hui, ils ont donné une tonne de riz pour les enfants “,  témoigne le directeur adjoint de Bolé Mineur, Ibrahim dit SoryKandiaSako. Selon lui, cette visite des membres de l’AMLH-Mali a un double avantage. A l’entendre, non seulement ces dons contribueront à la prise en charge des 118 mineurs détenus à Bolé mais aussi, ces personnalités sont des repères pour les enfants.

Après Bolé, le président de l’AMLH-Mali et sa délégation composée des deux vices présidents, Anthioumane N’Diaye et Dr Awa Diarra, du président de la commission entre-aide, Gal Amadou Sagafourou Gueye et autres se sont rendus à l’UMAV. Là-bas, ils ont également donné une tonne de riz. Face à ce don, le président de l’UMAV, Hadji Barry, a montré sa satisfaction et exprimé sa joie. Pour lui, ces 20 sacs de riz de 50 kg contribueront largement à la prise en charge des 300 enfants internés à l’UMAV.

Par ailleurs, cette visite a été l’occasion pour Ibrahim dit Sory Kandia Sako et Hadji Barry de parler de leur structures aux visiteurs.

Bolé, un centre d’apprentissage plus qu’un centre de détention

Selon le directeur adjoint de Bolé mineur, Ibrahim dit Sory Kandia Sako, leur vision est de transformer le centre de détention en centre de travail. Pour se faire, il souligne que le centre dispose de plusieurs ateliers et propose de nombreuses activités aux enfants. Principalement, l’on retient l’atelier de menuiserie métallique, et menuiserie de bois, l’atelier de coiffure, l’atelier de couture, l’unité d’ensachage d’eau, l’unité agropastorale, des activités théâtrales, l’alphabétisation, le tissage, le bogolan.

UMAV, les problèmes entravent le bon fonctionnement de la structure

Aux dires de Hadji Barry, tout est prioritaire à l’UMAV. Néanmoins, il souligne que le problème d’écoulement de craie est le problème le plus préoccupant. ” Nous avons plus de 51 000 boites de craies invendues. L’écoulement de ces boites de craies pourrait nous permettre d’assurer la prise en charge de l’internat qui coûte excessivement cher “,  rapporte le président de l’UMAV. A l’en croire, l’employabilité des jeunes aveugles est également une épine dorsale pour l’UMAV. Aussi, M. Barry précise que le personnel de l’UMAV à 7 mois sans salaire à cause de la fermeture du compte de l’union par Issa Camara dans une affaire de justice.

Yacouba TRAORE

Source: Zénith Balé

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *