Sikasso : RESTITUTION DU RAPPORT DU MEDIATEUR DE LA REPUBLIQUE

Une mission de restitution du rapport annuel du Médiateur de la République conduite par Mamadou Sissoko, secrétaire permanent de l’EID (Espace d’interpellation démocratique), a animé mardi à Sikasso, une conférence d’information au cours de laquelle elle a remis une copie du rapport annuel au gouverneur de Sikasso Bougouzanga Coulibaly.

Espace interpellation démocratique conference droit homme eid
La rencontre a regroupé les autorités administratives et judiciaires, les chefs de services régionaux, les représentants de la société civile et les chefs coutumiers.  Elle a été une occasion pour la mission de donner de larges informations sur le rôle du médiateur ainsi que ses principales activités menées en 2015.
En introduisant les débats, le chef de la délégation a expliqué  le contexte de cet exercice qui vise à partager avec les populations le contenu du rapport annuel du Médiateur de la République et recueillir en retour les réactions des populations. Il a précisé que le document a été déjà remis au chef de l’Etat et au président de l’Assemblée nationale comme la loi le préconise.
Le Médiateur de la République est une institution indépendante qui a pour mission de recevoir dans les conditions fixées par la loi, les réclamations concernant le fonctionnement de l’administration de l’Etat, des collectivités territoriales et des services publics dans leurs relations avec les administrés, a rappelé le gouverneur de Sikasso Bougouzanga Coulibaly,  tout en remerciant les services du médiateur pour l’organisation de cette conférence  d’information et de sensibilisation.
Le délégué du médiateur de la République à Sikasso, Amadou Diallo a fait une présentation détaillée du rapport annuel 2015 qui comporte cinq grandes rubriques relatives entre autres aux activités de traitement des réclamations par l’institution, l’organisation de la 20e session de l’Espace d’interpellation  démocratique et le renforcement des capacités institutionnelles.
Selon lui, les services du Médiateur de la République ont enregistré 228 réclamations provenant de l’ensemble du territoire. Ces réclamations sont relatives aux affaires domaniales et foncières, aux décisions de justice, à la gestion des carrières et à  la protection sociale. 141 réclamations proviennent du District de Bamako. Sikasso dépasse les autres régions avec 21 réclamations.
Dans le cadre du traitement des dossiers de réclamation et d’interpellation à l’EID dont le Médiateur a été saisi en 2015, beaucoup de griefs ont été faits à l’administration surtout en ce qui concerne les dysfonctionnements et les insuffisances constatées dans certains textes.
A Sikasso, les débats ont porté essentiellement sur le foncier, l’indemnisation des  paysans dont les champs ont été touchés par les installations de l’interconnexion électrique entre le Mali et la Côte d’Ivoire. Les participants ont également évoqué le retard constaté dans le traitement de certains dossiers et les difficultés d’application des décisions de justice.
La délégation nationale a apporté des réponses  appropriées aux préoccupations soulevées notamment en ce qui concerne les indemnisations des victimes des expropriations pour des raisons d’utilité publique. Selon le secrétaire permanent du Médiateur, les indemnisations ont commencé par le cercle de Bla dans la région de Ségou. Les participants ont été également informés de l’ouverture de la campagne du 1er juillet au 30 septembre 2016 pour les préparatifs de la prochaine session de l’EID. A la fin de la rencontre, une copie du rapport a été officiellement remise au gouverneur de la Région de Sikasso.

F. DIABATE
Amap-Sikasso

Source :L ‘ Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *