Sikasso : APPRENTISSAGE SUR L’AMELIORATION DE LA QUALITE DES SEMENSES

Un atelier de formation sur la législation semencière, les techniques de production, de stockage et de conservation des semences, a regroupé en fin avril à Sikasso, les leaders paysans, les producteurs et les agents de contrôle des parcelles semencières de la 3è Région. Organisée conjointement par le Programme de productivité agricole en Afrique de l’ouest (PPAAO), la coordination nationale des organisations paysannes du Mali et le Programme semencier d’Afrique de l’ouest (PSAO), cette session a duré 4 jours. Elle visait à renforcer les capacités des producteurs semenciers de la Région de Sikasso dans le domaine de la législation semencière.

monument bienvenue KENEDOUGOU Sikasso
Dans son exposition, le point focal du PPAAO et du PSAO, Dr Dagnoko Sokona Sissoko, a fait ressortir l’importance de cette formation pour les producteurs semenciers et les agents de contrôle des parcelles semencières. Selon elle, cet atelier régional permettra de corriger les insuffisances techniques des producteurs et de réduire le taux élevé de rejet des semences à la certification, un facteur démotivant des producteurs agricoles.
A la fin de cette formation, les participants seront dotés de moyens techniques leur permettant d’accroitre la production, de réduire les taux de rejet à la certification et d’améliorer la qualité des semences dans le pays, a assuré le point focal du PPAAO, avant de remercier les autorités régionales de Sikasso pour la facilitation du passage du convoi humanitaire de semences de la région, en direction des pays touchés par la maladie à virus Ebola.
L’utilisation des semences améliorées peut, à elle seule, élever le rendement à plus de 30%, a commenté le directeur de cabinet du gouverneur de Sikasso, Intalhamt Ag Erzaye. «La lutte contre la faim, l’insécurité alimentaire et nutritionnelle, sont des objectifs prioritaires des autorités maliennes et de l’espace CEDEAO. Pour atteindre ces objectifs, la nécessité de promouvoir une agriculture compétitive et performante est indispensable et passe par l’accessibilité et la disponibilité des semences de bonne qualité », a-t-il ajouté.
Le représentant du directeur régional de l’Agriculture de Sikasso, Yaya Diallo et celui de la Coordination nationale des organisations paysannes du Mali, ont tous deux salué la présence massive des producteurs et productrices venus de tous les cercles de la Région de Sikasso.
Au cours de la formation, les participants se sont familiarisés avec des nouvelles notions semencières, notamment les itinéraires techniques de production de semences des principales cultures vivrières comme le mil, le riz et le maïs. Il en a été de même pour les cultures maraîchères comme le gombo, l’oignon et la tomate. Ils ont également renforcé leurs connaissances dans le domaine des bonnes pratiques de gestion de la post-récolte notamment le nettoyage, les normes de qualité, l’emballage et le stockage des semences en vue de rester compétitifs sur le marché national et sous régional.
F. DIABATE
Amap-Sikasso

source : L Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.