Session de renforcement des capacités de la CVJR : L’Allemagne s’implique

Les travaux d’une formation en matière d’accompagnement des victimes au profit de la CVJR se sont déroulé  au Centre de Formation des Collectivités Territoriales (CFCT) à Koulouba. A l’ouverture le lundi 20 février 2017, le Président de la CVJR, Monsieur Ousmane Oumarou SIDIBE a souligné l’importance et la complexité de l’accompagnement psychologique plus que les réparations matérielles.

Il a salué les Chefs d’antenne de la CVJR pour leur travail dans un contexte sécuritaire difficile. Le Président a remercié, à ses côtés, la responsable du Projet d’Appui à la Stabilisation et à la Paix (PASP), Mme Rebekka Rust représentant la Coopération Allemande mise en œuvre par la GIZ au Mali, partenaire de la Commission Vérité, Justice et Réconciliation.

Ambroise DAKOUO expert Alliance Malienne renforce Gouvernance Afrique ARGA MALI Sicaye Ag Ecansell commissaire Commission Vérite Justice Reconciliation CVJR conference

La Coopération Allemande à travers le projet d’Appui à la Stabilisation et à la Paix mis en œuvre par la GIZ organise, dans le cadre de son appui technique à la Commission Vérité, Justice et Réconciliation (CVJR), une formation spécialisée en matière d’accompagnement psycho-social des victimes en étroite collaboration avec la Sous-Commission « Soutien au Victime et Réparations » de la CVJR. Les participants à la formation au nombre de vingt-quatre comprennent des commissaires membres des différentes Sous-Commissions thématiques de la CVJR, les chefs d’antennes régionales, les conseillers régionaux appui aux victimes et d’autre staff de la Commission.

La formation s’est teue du 20 au 24 février 2017 au Centre de Formation des Collectivités Territoriales et vise à renforcer les capacités des participants en matière des effets du psycho-traumatisme, des techniques de premier aide et en matière d’accompagnement psycho-social des personnes traumatisées lors des activités de la CVJR. Les participants reçoivent également une connaissance approfondie sur les mécanismes de référencement qui existent sur le terrain.

A titre de rappel, la CVJR a commencé la phase opérationnelle sur le terrain fin 2016 avec l’ouverture de ses antennes régionales et le début de la prise des dépositions des victimes, témoins et d’autres personnes. Les preneurs de déposition, accompagnés par les conseillers régionaux et les chefs d’antennes sont le premier point de contact entre la CVJR et les populations les plus affectées par les différentes crises. Depuis le début de l’année à ce jour, plus de 1000 dépositions ont été reçu au niveau des antennes régionales de la CVJR.

 

Les témoignages montrent que les expériences de violence et de violations graves des droits de l’homme ont laissé des traces du traumatisme et quelques victimes se trouvent dans le besoin urgent d’un accompagnement psychologique ou médical. Dans son approche axée sur les besoins des victimes, la CVJR s’est engagée à respecter le principe de ne pas nuire, d’adopter des approches sensibles au traumatisme et de mettre en place un mécanisme pour la prise en charge des personnes se trouvant dans des besoins urgents.

Les conseillers régionaux appui aux victimes ont été recrutés pour veiller à la mise en œuvre de cette approche axée sur les victimes tout au long du processus de la prise de déposition, des enquêtes et des audiences publiques ou privées.

Sous la supervision technique de la Sous-Commission « Soutien aux Victimes et Réparations », les conseillers régionaux sont chargés d’assurer l’accompagnement des personnes traumatisées pendant la prise de déposition, d’identifier les besoins d’un accompagnement urgent psycho-social ou médical, et de faciliter le référencement des victimes concernées aux services spécialisés qui peuvent assurer la prise en charge d’un accompagnement continue.

Il leurs revient donc un travail sensible, qui se base sur l’établissement des relations de confiance avec des victimes et les organisations qui les représentent. Ce travail exige en conséquence un grand degré du professionnalisme, tact et empathie ainsi que la connaissance des techniques d’un accompagnement professionnel des personnes traumatisées.

La Coopération Allemande à travers la GIZ appui la CVJR sur le plan technique et financier depuis le début de son mandat dans son développement institutionnel, dans l’opérationnalisation des antennes régionales et dans le renforcement des capacités en matière des thématiques qui relèvent du mandat de la Commission.

Sources : Commission Vérité, Justice et Réconciliation (CVJR) et Coopération Allemande/GIZ.

Source: 26 Mars

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *