Ségou : L’ANPE FORME SON PERSONNEL A LA MÉTHODOLOGIE GERME

La salle de conférence de la direction régionale de l’agence nationale pour l’emploi (ANPE) a abrité les travaux d’un atelier de renforcement des capacités du personnel des directions régionales de Ségou etSikasso de l’ANPE.

La cérémonie d’ouverture, des travaux qui a eu lieu vendredi, était présidée par le conseiller aux affaires juridiques du gouvernorat de Ségou, Issa Koné. C’était en présence de Modibo Tolo, membre du conseil d’administration de l’ANPE et de participants venus de Bamako, Sikasso et Ségou.  Ainsi, pendant 5 jours, les conseillers emplois de l’ANPE se sont-ils familiarisés avec la méthodologie de«Gérer mieux son entreprise» (GERME), du module «Trouvez votre idée d’entreprise» (TRIE) et «Créer votre entreprise» (CREE). La rencontre est initiée par l’ANPE en partenariat avec le Bureau international du Travail(BIT).

Pour Modibo Tolo, en répondant à leur demande de formation,le BIT conforte leur conviction commune (ANPE-BIT-CNPM) selon laquelle la création des PME-PMI est une alternative crédible à l’amélioration de la performance économique du pays et à la réduction de la tension sur le marché du travail. A travers cet atelier, a-t- dit, il était question de faire sienne par l’ANPE de la méthodologie CREE/TRIE, dans une logique partenariale pour qu’elle internalise dans ses programmes et budgets les appuis en faveur des entrepreneurs ruraux.

La rencontre a donc permis aux 20 conseillers en emplois de Sikasso, Ségou et Bamako de renforcer leurs capacités d’accompagnement des activités d’insertion des jeunes ruraux dans les filières du fonio, du riz et du sésame.

Les participants doivent ainsi élaborer et mettre en œuvre au sein des leurs directions régionales respectives un plan de suivi-évaluation des structures de création d’emploi selon la méthodologie GERME du BIT . M.Tolo a rassuré les uns et les autres que la direction générale de l’ANPE neménagera aucun effort pour faire de ce partenariat autour de laméthodologie  GERME, un modèle de succès dans le dispositif de promotion de l’entreprenariat.

Le représentant du gouverneur Issa Koné a expliqué   que l’insertion, la formation et l’entreprenariat des jeunes s’inscrit en droite ligne dans le second quinquennat du président de la République. Selon lui, l’ANPE en organisant cette formation en collaboration avec leBIT ne s’est nullement trompé de cibles. Car dit-il, ce dont il est question c’est l’employabilité des jeunes en général, des jeunes ruraux en particulier.

Et le conseiller aux affaires  juridiques du gouvernorat de Ségou d’ajouter que face à la crise politico sécuritaire que connaît notre pays, l’insertion des jeunes en proie au chômage, au sous emploi, à la pauvreté et aux djihadistes de tous bords constitue la question fondamentale pour la survie et l’assise sociale de la Nation.  Il a invité les participant à pérenniser les acquis pour une meilleure insertion des jeunes dans la vie active.

Mariam A. Traoré

AMAP-Ségou

L’Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *