Ségou : DES JEUNES DEPLACES DU NORD FORMES AUX BTP

Le ministre de, l’Emploi, de la Jeunesse et de la Construction citoyenne, Mahamane Baby, a présidé la remise d’attestations et de kits d’insertion à des jeunes déplacés des régions du nord de notre pays.

Mahamane Baby ministre Emploi Formation professionnelle porte parole gouvernement discours
L’évènement a eu lieu vendredi dernier à Ségou en présence du directeur de cabinet du gouverneur de Ségou, Mamadou G. Traoré, du président de la Commission du travail, de l’emploi, de la promotion de la femme, de la jeunesse, des sports et de la protection de l’enfant de l’Assemblée nationale, le député Moussa Diarra. On y notait aussi la présence du chargé des projets de l’Agence française de développement (AFD), Hamadoun Dicko, et de plusieurs personnalités administratives, politiques, de la société civile et des partenaires au développement.
Troisième du genre après celle de Sikasso en novembre 2014 et celle de Bamako en décembre de la même année, la cérémonie participe de l’exécution du projet d’Amélioration de la compétitivité des entreprises par la formation « ACEFOR». Elle concrétise la cinquième composante du programme intitulé « Formation professionnelle rapide des jeunes » initié comme une des réponses à la crise de 2012.
La composante ACEFOR ambitionne, en deux ans, de qualifier 1000 jeunes (qui viennent ainsi de boucler leur cycle de formation de 6 ou 9 mois) dans le domaine des BTP pour participer activement à la reconstruction des régions du Nord.
Les jeunes déplacés représentent 50% de l’effectif formé. A Ségou, 25 jeunes, dont 5 filles, ont suivi une formation en électricité-bâtiment et 20 autres jeunes (dont 3 filles) en maçonnerie, garantissant ainsi leur insertion dans la vie socio économique.
En remettant les attestations de formation et les kits, le ministre Baby a rappelé aux bénéficiaires qu’ils viennent d’être dotés de capacités leur permettant de sortir de la précarité puis de la pauvreté pour contribuer efficacement à la reconstruction des villes du Nord. «Utilisez donc ces compétences acquises au service du développement de vos localités respectives », a conseillé Mahamane Baby.
Le chargé de projets de l’AFD a décrit le contenu de ce projet et ses résultats avant de saluer la participation effective des acteurs à tous les niveaux. Hamadoun Dicko a réitéré le soutien entier de son institution, qui joint aux efforts de l’Etat, permettra de répondre ensemble aux défis actuels du système de la formation professionnelle.
Le président du conseil régional de Ségou, Siaka Dembélé, a souligné le projet de faire de sa région à l’horizon 2030 une puissance agricole dans la région ouest-africaine et une capitale économique nationale.
Cette conviction a permis à Ségou de doter chaque cercle de la région d’un centre ou institut de formation publique en partenariat avec la coopération luxembourgeoise. C’est dire que le projet ACEFOR cadre parfaitement avec la stratégie de Ségou.
Le représentant des bénéficiaires ou apprenants, Famoussa Doumbia, a remercié les centres Cerfitex et Samakoun Kéita pour la qualité de leur formation. Il a souhaité que l’Etat poursuive les efforts de formation de qualification professionnelle afin que chaque jeune en chômage en bénéficie.
Le président régional du COREN, Seydou Maïga, a exprimé sa reconnaissance à Ségou et aux autres localités de la région qui, dès le premier jour, ont accueilli et intégré leurs frères des régions du Nord venus à eux.
A. O. DOLO
AMAP-Ségou

source : L Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.