Sécurité sociale : L’expérimentation de la mise en place d’indicateurs et tableau de bord actuariels de la CMSS au cœur du débat

« Renforcer les capacités des acteurs en charge de la mise en place des indicateurs et l’élaboration des tableaux de bord actuariels de la CMSS », était l’objectif général de l’atelier sur l’expérimentation de la mise en place d’indicateurs et tableau de bord actuariels de la la Caisse malienne de sécurité sociale (CMSS).

 

Le secrétaire général du ministère de la santé et du développement social, Aly Diop, a présidé le 1er mars 2021 un atelier de deux semaines sur l’expérimentation de la mise en place d’indicateurs et tableau de bord actuariels de la la Caisse malienne de sécurité sociale (CMSS). On y notait la présence du représentant de la CIPRES, Parfait Zozan, de la directrice de la CMSS, Mme Diéminatou Sangaré, du maire de la Commune IV, Adama Béréthé.
Pendant deux semaines, les participants seront outillés sur les techniques et méthodes de collecte et de traitement des données, sur les techniques d’analyse des indicateurs de gestion. Ils identifieront les indicateurs actuariels pertinents pour la gestion de la CMSS et construisent des tableaux de bord macro-diagnostic de gestion du risque.
Le sécrétaire général du ministère de la santé et du développement social, a rappelé que cet atelier sur les indicateurs et tableaux de bords actuariels dans les OPS se justifie pour la CMSS de disposer d’outils et de compétences pour être capable d’évaluer et surveiller la viabilité des régimes qu’elle gère et de mesurer l’impact de l’adoption du Code des pensions et des différents engagement pris par le gouvernement avec les partenaires sociaux. Pour M. Diop, l’objectif général est de renforcer les capacités des acteurs en charge de la mise en place des indicateurs et l’élaboration des tableaux de bord actuariels de la CMSS.
Le représentant de la CIPRES, a rappelé que la Cipres a pour mission de fixer des règles communes de gestion, d’œuvrer à l’harmonisation des dispositions législatives et réglementaires applicables aux Organismes de prévoyance sociale (OPS) des Etats membres, de contrôler et d’assurer un appui-conseil à ces organismes pour l’optimisation de leur fonctionnement. M. Zozan dira que la protection sociale est un domaine en évolution constante et soumis à une forte pression de l’environnement. Et d’ajouter que cette convention porte notamment sur la mise en place d’outils et de dispositif commun de surveillance de la pérennité des régimes dans la zone CIPRES. « Cette phase expérimentale qui fait suite aux formations, regroupe cinq Organismes pilotes dont la CMSS, qui est la seule caisse des fonctionnaires de la zone CIPRES à faire partie du panel des organismes pilotes », a-t-il souligné.
Pour le maire de la Commune IV, Adama Béréthé, cet atelier vise à renforcer les capacités des acteurs en charge de la mise en place des indicateurs et tableaux de bord actuariels de la CMSS en vue de permettre d’atteindre ses objectifs. L’édile de la commune IV a félicité le gouvernement du Mali pour son initiative combien salutaire en faveur de la promotion continue des cadres. Il a exhorté aux participants à plus d’assiduité et de courage.

Mahfyla COULIBALY

Source : Echos Médias

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.