Sécurité sociale : La CANAM sensibilise la population

Dans le cadre du mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion, la Caisse Nationale d’Assurance Maladie (CANAM) a organisé, le lundi 27 octobre 2014, une journée d’informations sur l’AMO, le RAMED, les mutuelles de santé et l’Assurance volontaire de l’INPS. C’était à la Maison des ainés sous la   présidence du ministre de la solidarité, de l’action humanitaire et de la reconstruction du nord, Hamadoun Konaté.

Canam amo assurance maladie obligatoire

Le ministre Hamadoun Konaté a estimé qu’au regard des enjeux des réformes préconisées par l’Etat, il est nécessaire aujourd’hui que les stratégies déployées soient clarifiées en vue de mieux communiquer sur elles dans l’optique de permettre une bonne compréhension des produits livrés afin de palier au déficit d’information ainsi que les malentendus. Il dira que la protection sociale telle consacrée par la déclaration universelle des droits de l’homme fait partie des fondamentaux et qu’elle constitue un des piliers du travail décent selon l’organisation Internationale du Travail. Selon lui les différents mécanismes que la protection sociale met en œuvre contribuent à la réduction de la pauvreté et de lutte contre l’exclusion sociale à travers ses fonctions de redistribution des revenus et de prise en charge des soins de santé. Le ministre a expliqué que malgré la reconnaissance universelle du rôle qu’elle joue force est de constater qu’elle ne couvre qu’un pourcentage minime de la population des pays en voie de développement et particulièrement en Afrique. En ce sens, il dira que le Mali a adopté en 2002 la déclaration de politique nationale de protection sociale pour garantir une couverture sociale des risques des différentes catégories de la population.

Pour le ministre Hamadoun Konaté, l’objectif général de cette politique est de construire progressivement un système de protection sociale qui couvrira l’ensemble des populations contre le risque maladie. Le ministre a les mesures à cet effet. Ce sont : l’adoption en 2011 de la Stratégie Nationale d’Extension de la Couverture Maladie par les mutuelles de santé, l’adoption de la Politique Nationale de Promotion de l’Economie Sociale et Solidaire le 9 octobre 2014 et l’ouverture de deux chantiers majeurs dans le domaine de la protection sociale pour les années à venir : la mise en place d’un régime national de couverture sanitaire universelle et un programme national de filets sociaux. Pour conclure, il a déclaré qu’il est plus que jamais nécessaire à ce que l’Etat, les Collectivités Territoriales et les Partenaires Techniques et Financiers conjuguent leurs efforts pour établir une compréhension commune autour des enjeux de ces réformes et que chacun assume pleinement ses responsabilités en vue d’une couverture universelle pour tous et toutes d’ici à l’horizon 2018. Tout en sollicitant les structures et les institutions a aidé l’Etat à asseoir un dispositif efficace et permanent de protection sociale de tous les maliens et sans exclusion. Rappelons que cette journée a été marquée par la remise officielle de quelques cartes ANAM par le ministre à l’endroit des bénéficiaires de la commune III du district de Bamako.

Ousmane Baba Dramé

 

SOURCE: Le Républicain  du   30 oct 2014.
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.