SÉCURITÉ SOCIALE AU MALI : Le ministre Hamadoun Konaté rassure

L’hôtel Maeva a abrité ce vendredi 18 janvier 2019 la journée d’information et de sensibilisation des organisations faîtières sur les dispositifs de protection sociale, notamment les mutuelles de santé, en vue de renforcer la couverture maladie universelle dans la perspective de l’opérationnalisation du Régime d’assurance maladie universelle. La cérémonie a été présidée par Hamadoun Konaté, ministre de la Solidarité et de l’Action humanitaire.

Devant les représentants des différentes organisations faîtières impliquées dans le Régime d’assurance maladie universelle, la rencontre fut marquée par des interventions et suggestions sur les stratégies à adopter pour atteindre des objectifs fixés.

À cet effet, le ministre, dans sa prise de parole, a remercié tous les participants et partenaires impliqués dans ce domaine. À l’en croire, la thématique dont il est question est d’actualité dans le monde et le Mali ne saurait rester en marge. D’où la vision en termes d’annonce de cette réforme ambitieuse clairement exprimée dans l’engagement politique du président de la République.

Selon le ministre Konaté, à ce jour au Mali, les populations rurales ne bénéficient d’aucun mécanisme efficace de couverture sociale ni dans le domaine de la garantie des revenus aux producteurs ni dans le domaine des risques sociaux classiques (régime de prévoyance sociale) définis par la convention 102 de l’OIT, à savoir la maladie, la vieillesse, les accidents de travail et de maladies professionnelles, le chômage, le décès et la maternité.

Toujours selon le ministre, l’objectif de cette journée est de mener une immense campagne d’information et de sensibilisation afin de susciter l’adhésion des sociétés coopératives, associations et autres groupements aux mutuelles sociales pour une meilleure extension de la couverture sociale.

Et pour y parvenir, il s’agira, a estimé le ministre, d’informer et sensibiliser les membres des sociétés coopératives, associations et autres groupements sur les principes de base de la mutualité et les avantages liés aux mutuelles de santé; de partager avec les acteurs présents les modalités de mise en œuvre de l’assurance volontaire (AV+) et accroître son taux de pénétration; de présenter le Régime d’assurance maladie universelle (RAMU) aux membres des sociétés coopératives, associations et groupements.

Pour relever ce défi, le ministre dit compter sur la qualité des échanges des acteurs pour établir une compréhension commune autour des concepts clés. Il les a ensuite rassurés de sa constante disponibilité pour une meilleure atteinte des résultats communs dans l’intérêt des populations.

Adama TRAORE

La Preuve

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *