Sécurité: Au milieu des suffrages, un Homme de tempérance : Le Général Salif Traoré

Parler de la sécurité aujourd’hui, est un tournant important ; car, il est question de notre destin collectif. Avec toutes les autres institutions, sa maîtrise serait à la base d’un développement harmonieux, une justice équitable et une démocratie forte. Les efforts pour asseoir notre vouloir- vivre ensemble sur des bases saines sont maintenus et accentués avec une attention particulière par un département ministériel dirigé par le Général Salif Traoré. Notre Homme se révèle doté d’une perspicacité, d’une vision sous- tendue par une force de détermination. Avez-vous rencontré le Ministre Général dans les couloirs de son Département ? Si Oui, il en impose naturellement.

 

C’est bien ce qu’on reprochait à nos autorités : il y a un changement de temps. Le pouvoir avait donné sur la question du Nord dans l’improvisation totale, aujourd’hui il veut en finir avec le contretemps. Et s’occuper de ce ventre mou du terrorisme dans la région du centre d’approche de la question sécuritaire va changer et la paix ne se fera pas à n’importe quel prix. La solution pour le gouvernement Soumeylou B. MAIGA, dans ce second mandat, c’est de partager les principes et la stratégie d’approche des problèmes nationaux, suivant des valeurs d’intégrité et de loyauté. On attend de voir comment les plans d’action exigés des départements ministériels se traduiront concrètement dans les faits. Nous pensons ici à une citation de Charles De Gaulle : Paroles fortes. A la guerre, comme au service de la sécurité, à part quelques principes essentiels, il n’y a pas de système mais seulement des circonstances et des personnalités. La crise, sécuritaire chez nous est liée à l’histoire de nos militaires et de nos forces de sécurités dans les grandes villes, des faits qui ont donné lieu à des purges brutales des promotions express et souvent d’une hiérarchie déconsidérée. L’arrivée du Général Salif TRAORE à la tête du département a-t-elle arrangé quelque chose ? Les lignes bougent. L’impunité n’est plus liée à une toute puissance. Salif TRAORE sait qu’à défaut d’être en mesure de remettre de l’ordre dans la maison, il lui faudrait s’en protéger. Il va mettre en place un dispositif adapté. Avec un master 2 en stratégie, défense et sécurité. L’un des symboles de ce gouvernement Soumeylou B. MAIGA, de nos jours, une fonction sera révélatrice d’un style, d’un tempérament, d’un d’une vision aussi pour rassurer, donner des garanties sur la conduite de nos affaires publiques. Concernant la protection des citoyens, sur le projet de développement sécuritaire envisagé, et bien sûr les voies et moyens d’atteindre les objectifs.

Une stratégie dactions à partager 

Homme de terrain pragmatique, compétence dit-on autour de lui, empreinte de rigueur technique et morale. Le Général Salif TRAORE a été façonné dans la rigueur de sa tenue militaire, allié à son volontarisme salué par les uns. Sa principale source d’inspiration : arracher les maliens aux contradictions existentiels d’une sécurité de proximité. Le 4 Octobre 2018 le président IBK, lors de la 3ème édition de la journée nationale de la police du Mali qui a lieu à l’Ecole nationale de la police, se disait ‘’rassuré par les forces de l’ordre, avec des démonstrations à la hauteur…’’. C’est ce jour-là, que l’Inspectrice générale à la retraite, Mairie Claire DIALLO dira il n’y a pas un meilleur corps de l’administration malienne que la police’’. Le Général division, Salif TRAORE, ministre de la Sécurité et de la protection civile est un homme qui traine une réputation derrière lui, depuis qui était en fonction à Kayes. Au fil de son séjour là-bas, il a rencontré un symbole, celui d’un fonctionnement de l’Etat qui s’est inscrit dans l’influence des hommes. Bamako va vite le rappeler au gouvernement. Les citoyens l’avaient déjà rencontré et apprécié. Il n’est pas sûr que ce soit un passage obligé travers les colonnes d’une presse, auquel les hommes politiques se prêteraient volontiers. La question est : quelle signification véritable doit-on accorder à tel ministre au poste qu’il occupe aujourd’hui. A vrai dire, il ne saurait agir de bilan, cette balance entre actif et passif, nous dirons entre le positif et le négatif aux yeux des citoyens. Peut-on parler de gestion confortable du ministre Salif TRAORE au terme d’une période donnée ? Il a créé une initiative forte, la FORSAT pour combattre le terrorisme au Mali. C’est une force mixte composée de plusieurs corps. Les opérations coups de poing se multiplient dans la capitale et ces opérations repoussent les limites de l’insécurité. Ces forces se prêtent à toute situation improvisée. Trois autres forces existent : la Brigade anti- criminalité (BAC) la Brigade spéciale d’intervention (BSI) et le peloton d’intervention de la gendarmerie nationale (PIGN). Il existe une loi d’orientation et de programmation de la sécurité intérieure (LOPSI) à Bamako, un dispositif est en place, dans des zones stratégiques qui sont encadrées. Le patron du département de la sécurité a changé pour ce qui semble le climat interministériel et mis à l’honneur les concepts de respect mutuel. Les promesses qu’il a faites en venant à ce poste n’auront que plus de chances de se réaliser.

B. TraoréLe Véridique du 11 avril 2019

Le Véridique

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *