Sécurité alimentaire : LE CILSS AFFINE SES PREVISIONS

Une réunion restreinte du dispositif régional de prévention et de gestion des crises alimentaires au Sahel et en Afrique de l’ouest (PREGEC) s’est tenue lundi et mardi au Centre international des conférence de Bamako (CICB), sous la présidence du ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable, Mohamed Ag Erlaf. C’était en présence du commissaire chargé de la sécurité alimentaire, de l’agriculture, des mines et de l’environnement de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA), Ibrahima Dieme, et du secrétaire exécutif du Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans le Sahel (CILSS), Djimé Adoum.

Comité permanent InterEtats lutte contre sécheresse Sahel cilss logo

La campagne agricole 2015-2016 survient dans un contexte marqué par une situation alimentaire apaisée en raison des disponibilités alimentaires et des mouvements de flux de produits qui ont permis un bon fonctionnement des marchés. Ainsi, les prix des produits alimentaires ont varié dans des proportions pas encore inquiétantes. Par contre, la situation pastorale déjà précaire dans certaines parties du Sahel, risque de s’aggraver si la soudure pastorale se prolonge.
En ce qui concerne la grande saison des pluies dans les pays du Golfe de Guinée, les prévisions des caractéristiques agro-climatiques présagent pour la période allant de mars à juin, des précipitations globalement proches de la moyenne à tendance déficitaire sur la majeure partie de la région. Des perturbations dans la distribution des évènements pluvieux sont probables durant cette période.
De juin à septembre, les prévisions saisonnières annoncent des précipitations déficitaires à moyenne dans la majeure partie de la région Sahel et Afrique de l’ouest. Toutefois, des précipitations excédentaires sont attendues, particulièrement au Sénégal et en Mauritanie
A cet égard, et compte tenu de l’incidence de l’évolution des facteurs agro-climatiques sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans la sous-région, il est recommandé, chaque année, de maintenir la veille sur la situation alimentaire et nutritionnelle pour prévenir des crises alimentaires éventuelles, particulièrement dans les zones où subsistent des risques.
La présente réunion sert justement de cadre de dialogue et d’échanges pour la mise à jour des informations sur la situation alimentaire des populations à l’entrée dans la période de soudure. C’est l’occasion pour l’ensemble des systèmes régionaux d’information sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle de discuter des prévisions saisonnières pluviométriques et hydrologiques au Sahel et en Afrique de l’ouest afin de mieux préparer le suivi de la campagne agro-pastorale 2015-2016. Ces assises permettent aussi de dresser la situation alimentaire et nutritionnelle au début de la période de soudure 2015 dans les pays du CILSS et de la CEDEAO. Elles procèdent à l’inventaire des mesures ou actions prises par les Etats et les partenaires pour améliorer et renforcer la résilience des populations vulnérables, à l’examen et au partage des prévisions saisonnières climatiques et hydrologiques 2015 et à la préparation du suivi de la campagne agricole 2015-2016.
Au regard des résultats visés, cette rencontre présente plusieurs intérêts stratégiques, en accord notamment avec les actions du Comité de haut niveau sur la sécurité alimentaire au sein de l’UEMOA, a indiqué Ibrahima Dieme. Lors de sa dernière réunion, l’organisation sous-régionale a recommandé au CILSS d’intégrer l’ensemble des principales spéculations dans l’évaluation de la campagne agricole et de la situation alimentaire et nutritionnelle et, d’accompagner les Etats dans l’élaboration de leur bilan fourrager.
Le gouvernement malien a alloué 21,5 milliards de Fcfa au Plan national de réponse 2015, a annoncé le ministre Mohamed Ag Erlaf. Notre pays bénéficie de l’appui financier de l’Union européenne pour la réforme en cours de son dispositif national de prévention et de gestion des crises alimentaires, à travers le Commissariat à la sécurité alimentaire. Suite à la réunion du comité régional de programmation et de suivi du 50è conseil des ministres du CILSS et la 17è conférence des chefs d’Etats et de gouvernement des pays membres du CILSS, le président Ibrahim Boubacar Keïta a été désigné président de la conférence des chefs d’Etat pour un mandat de 2 ans.
Le PREGEC animé par le CILSS depuis près de 20 ans, a permis de prévenir les crises alimentaires et nutritionnelles récurrentes dans la région, pendant ces 10 dernières années.

C. A. DIA

source : L’Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.