Sécuritaire routière : L’ANASER, sensibilise les jeunes au port du casque !

Dans le cadre de la célébration  de la  5ème édition de la journée de l’organisation pour la sécurité routière en Afrique de l’Ouest, l’Agence Nationale  de la Sécurité Routière (ANASER),  a organisé une caravane de sensibilisation sur le port des casques, le mercredi 8 mai. Une cérémonie tenue devant  le rond-point du monument Kwamé  Kuruma, en présence du Segal  du ministère des Transports et de la Mobilité Urbaine,  Mark Daba, du Directeur National de l’ANASER,   M. Mamadou Sidiki Konaté et plusieurs autres invités de marque. 

«  Evaluer les performances de sécurité routière en Afrique de l’Ouest » tel était le thème de cette 5ème édition.

Dans son intervention, le segal Daba, a souligné que  la journée de l’organisation de la sécurité routière en Afrique de l’Ouest  a été marquée au Mali par l’évaluation des performances de sécurité routière au cours de la décennie d’action pour la sécurité routière 2011-2020.

Cela, dit-il, à  travers une conférence-débat,  qui a permis d’évoquer les cinq piliers de la décennie de la sécurité routière.  Il s’agit, précise-t-il, de la gestion de la sécurité routière, de  la sécurité des infrastructures routières, de la sécurité des usagers de la route et  des soins post-accidents.

De passage, il a adressé un message  de félicitation à l’endroit des jeunes caravaniers, pour la responsabilité  de faire la promotion de lutte contre l’insécurité routière dans des carrefours stratégiques de la ville, en vue d’éradiquer les accidents graves.

Aussi, il a invité ces derniers de sensibiliser les autres jeunes par rapport au port du casque une fois sur la moto.

A son tour, le directeur national de l’ANASER, a rappelé que la célébration de la journée de l’organisation pour la sécurité routière en Afrique de l’Ouest, a été initiée par la CEDEAO un certain 8 mai à Abuja.  Elle vise, dit-il, de tout mettre en œuvre pour réduire les risques liés à la circulation routière.

Dans cette dynamique, il a rappelé, qu’il a été convenu entre les 15 membres de l’organisation, de célébrer désormais le 8 mai de chaque année, pour magnifier les efforts dans tous les Etats dans le cadre de la lutte contre l’insécurité routière. Parlant de la situation de l’insécurité routière au Mali, il dira que  le problème crucial est lié aux engins à  deux roues. C’est pourquoi, dit-il,  l’ANASER a choisi de faire la caravane de sensibilisation  pour montrer aux jeunes ( possédant pour la majorité des engins à deux roues)    le bon exemple  sur le port  des casques et de conduire à moindre  vitesse.  « Le port des casques est reconnu comme un outil qui permet de protéger la tête des usagers » a-t-il conseillé.

Par Fatoumata Coulibaly

Source: Le Sursaut

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *