Second tour de l’élection présidentielle : L’AMDH invite les candidats à prendre en compte la participation citoyenne dans la gestion de la question sécuritaire au Mali

Message à l’endroit des deux candidats au second tour de l’élection présidentielle

Messieurs les Candidats, et si le renforcement des liens de confiance entre les Forces de sécurité et les populations était une partie de la solution aux crises au Mali ?

L’insécurité galopante au nord et au centre du Mali est une préoccupation majeure tant chez les populations que pour les autorités maliennes. Il ressort de notre analyse que la crise de confiance entre les forces de défense et de sécurité et les populations est l’un des facteurs aggravant et affectant tant la capacité d’action des Forces de défenses et de sécurité (FDS) que le sentiment des populations d’être protégées.

C’est fort de ce constat que l’Association Malienne des Droits de l’Homme (AMDH) mène depuis 2016 avec le soutien financier et technique de l’Institut des Etats-Unis pour la Paix (USIP) un projet de renforcement des relations entre forces de sécurité et communautés à la gare routière de Sogoniko à travers la création d’un espace de dialogue ouvert où communautés et FDS réfléchissent ensemble à leurs problèmes et identifient les solutions pour les résoudre.

Cette action a, à une échelle locale, fait ses preuves, et peut constituer, tout comme les initiatives similaires menées par d’autres acteurs dans le pays, un exemple et une bonne pratique de matérialisation de la politique de renforcement de la confiance entre FDS et populations à l’échelle nationale.

Mesdames et Messieurs les Candidat(e)s
Le renforcement de la sécurité et la reconstruction de la paix au Mali nécessitent des solutions holistiques y compris l’amélioration des liens de confiances entre les Forces de défense et de sécurité et les populations.

En construisant les bases solides d’une implication des populations dans les questions de sécurité, à travers une réflexion commune des acteurs de la sécurité, FDS comme population, sur les défis de leur environnement et les ressources disponibles au niveau de la population pour les gérer, les Forces de défense et de sécurité aident à prévenir et à contrer les problèmes de sécurité dans leur environnement local. En conséquence, les populations et les FDS sont plus résilientes dans la gestion de l’insécurité dans le pays.

Messieurs les candidats, orienter votre politique sécuritaire vers la promotion d’une approche plus inclusive et participative favoriserait sans nul doute la diminution de l’insécurité y compris dans le contexte de la lutte contre le terrorisme.
Nous vous encourageons à prendre en compte dans votre programme la participation citoyenne dans la gestion de la question sécuritaire au Mali.

Nous ne ménagerons pas nos efforts pour continuer à accompagner toute initiative allant dans le sens de la promotion du dialogue, de l’inclusion des populations dans les politiques sécuritaires.

Dans l’espoir que ce message attirera votre attention, nous vous souhaitons bonne chance!!!!!

Source: Le Républicain

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *