SEBA 2018 : Pour une meilleure formation aux enfants

La ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille a procédé hier mercredi 26 décembre 2018 au lancement de la 4 ème édition du Salon de l’enfance de Bamako (SEBA). Le thème de cette édition est : « Pour chaque enfant, une éducation de qualité en faveur d’un développement durable ».

Placée  sous le parrainage de Mme Keita Aminata Maïga, épouse du président de la République et sous la présidence de Dr Diakité Aissata Traoré, ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant  et de Famille, la cérémonie d’ouverture de cette 4 ème édition du Salon de l’enfance de Bamako (SEBA) a enregistrée la présence de plusieurs membres du gouvernement et des délégations  venues de toutes les régions du Mali.

Pour le maire de la Commune VI, le salon de l’enfance est un espace d’échange entre  les acteurs de l’éducation afin de se donner une meilleure directive sur l’avenir des enfants.

La présidente du parlement des enfants, Bassitan Diallo, s’est félicitée du thème de cette édition. Et d’ajouter que « cette 4ème édition se déroule dans un contexte bien précis. Il s’agit de donner la parole aux enfants pour le développement de notre pays, car aucun pays ne peut se développer sans les enfants ». Elle a remercié les partenaires techniques et financiers pour l’organisation de cette grande rencontre en faveur des enfants.

Mme Rosaline Araman, chargée de bureau de l’Unicef, a témoigné sa gratitude au ministère en charge des enfants et à l’ensemble du gouvernement pour tous les efforts entrepris dans la défense et la promotion de tous les droits des enfants.

« Je demeure convaincue qu’ensemble nous pouvons réaliser le plein potentiel des filles et garçons au Mali. Nous allons assurer une éducation de qualité pour chaque enfant car l’éducation est un véritable processus qui nous accompagne tout au long de la vie». Toutefois,  elle a expliqué que le secteur de l’éducation reste confronté à de nombreux défis à la fois au niveau de l’accès des enfants à l’éducation, qu’à celui de la qualité de  l’enseignement. Elle a sollicité  l’engagement de tous les parents, les leaders religieux et communautaires, le  gouvernement, les partenaires, les médias et  les enfants eux-mêmes pour changer la donne afin d’offrir une éducation de qualité à chaque enfant au Mali.

Pour sa part, la ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Dr Diakité Aissata Traoré, s’est réjouit du choix du thème de cette année. Elle a rappelé les efforts consentis par le gouvernent  avant de déplorer l’insécurité dans certaines zones du pays qui empêche les enfants de jouir pleinement de leur droit. Elle a renouvelé ses remerciements aux partenaires qu’elle a invité à soutenir notre pays en vue de donner une meilleure  éducation aux enfants en faveur d’un développement durable.

Adama Diabaté  

L’indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *