Santé-éducation-protection des enfants: une nouvelle campagne lancée aujourd’hui

Sous le haut patronage de l’épouse du Président de la République, Mme KEITA Aminata MAIGA, l’ONG Save the Children internationale pour le Mali et la Guinée Conakry va lancer aujourd’hui sa nouvelle campagne dénommée « Aucun enfant n’est oublié», qui a pour objectif principal de plaider en faveur de l’éducation, la santé et la protection des enfants. Le lancement de cette campagne se fera simultanément dans près de 120 pays qui accusent du retard dans l’atteinte de certains droits prioritaires des enfants.

aminata maiga premier dame malienne reunion conference

Le CICB abrite cet après-midi les festivités du lancement de cette campagne initiée par l’ONG Save the Children avec le soutien de plusieurs partenaires qui luttent contre la promotion des droits des enfants dans le monde.
Il est attendu au cours de cette cérémonie plusieurs responsables politiques, des partenaires techniques et financiers, des responsables des structures faitières de jeunes et d’enfants, etc.
Cette nouvelle campagne dont notre pays se prépare à lancer va couvrir la période 2016-2018 pour sa 1ere étape et visera essentiellement à appuyer les efforts des décideurs politiques en faveur de la promotion de certains droits fondamentaux des enfants en vue de l’atteinte des Objectifs de développement durable (ODD) d’ici l’horizon 2030.
A travers villes et campagnes maliennes, seront menées des activités d’informations, de sensibilisation et de plaidoyers pour la prise en compte des droits fondamentaux des enfants dans l’agenda des ODD dans 3 domaines prioritaires qui sont: l’accès universel des enfants aux soins de santé, l’éducation de qualité, et un environnement protecteur.
Sans minimiser les énormes efforts consentis par les autorités sanitaires et politiques de par le monde, le Directeur pays de Save the Children, Raphael SINDAYE, estime qu’il y a encore de nombreuses choses à satisfaire en faveur de l’accès des enfants à certains droits fondamentaux.
Selon lui, à cause de l’exclusion systémique, il y a des millions d’enfants qui n’ont pas accès aux services sociaux de base dont la santé, l’éducation.
Pour être davantage précis, il indique que dans le monde 5,9 millions d’enfants de moins de 5 ans meurent chaque année de causes évitables ; 59 millions ne sont pas scolarisés et même parmi ceux qui sont à l’école, 250 millions n’apprennent pas les rudiments de la lecture et des mathématiques ; 1,5 milliard d’enfants sont victimes de violences (toutes formes confondues).
Il prévient qu’avec cette tendance actuelle si rien ne fait, dans le monde, en 2030, plus de 4 millions d’enfants mourront d’une maladie évitable et plus de 40 millions se verront refuser une éducation de base.
Ainsi, selon M. SINDAYE, si nous voulons, en effet, réaliser des percées dans les ODD, des efforts devrons être concentrés sur les enfants exclus du fait de la pauvreté, de leur genre, d’un handicap, de leur origine ethnique ou parce qu’ils sont migrants, etc.
En conclusion, il estime que la cérémonie de lancement de cette campagne «Aucun Enfant Oublié », marque un tournant dans les efforts de Save the Children et de ses partenaires à promouvoir et défendre les droits des enfants maliens, la couche, qui est pour nous tous, au-delà de toute considération, la plus chère.
L’une des interventions la plus attendue va être celle de l’épouse du Président de la République, marraine de cet événement à portée internationale.

Par Sikou BAH

 

Source: info-matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *