Sans Tabou: axe Bamako-Ségou, psychose chez les usagers

Entre laxisme des autorités nationales et relâchement des forces de sécurités, la ligne de l’insécurité est en train de bouger lentement, mais surement vers la capitale. En effet, depuis quatre mois maintenant, c’est la psychose chez les usagers de RN6 entre Bla et Bamako. Ainsi, il ne se passe plus deux semaines sans que ces derniers ne fassent l’objet de braquage de la part de bandits armés qui arrivent toujours à s’en tirer bon compte. Aussi, l’annonce de l’incursion de jihadistes dans le village de Nonkon, cercle de Kolokani, à seulement 70 km de Bamako est fortement préoccupante pour le Mali.

Après Gao-Sévaré, le voyage entre Bamako-Ségou-Bla devient un nouveau calvaire pour les usagers de la RN6. Le tronçon est en train de devenir un danger, un cauchemar pour les usagers de la route, à cause de la série de braquages que des bandits continuent de perpétrer en toute impunité, depuis quelques mois.

Dans la nuit du 13 juin 2019, des cars de transport ont été braqués sur la RN6 où des paisibles passagers ont été dépossédés de plus de 9 000 000 FCFA et d’autres matériels. Les malfrats reviendront à la charge, quelques jours seulement, sur le même tronçon, dans la nuit du 5 au 6 août. Aux environs de 20 heures, à Fambougou, à 10 kms de Sinzana-Gardans, dans la région de Ségou, les gendarmes du poste sont informés d’une opération de braquage. Effectuant le déplacement pour la reconnaissance, chemin faisant, les gendarmes ont rencontré les assaillants qui ont ouvert le feu sur eux à bout portant. À bord d’une Mercedes 190, tous les 4 gendarmes de la mission ont tous été touchés. Le bilan fait état d’un mort. Il s’agit Adjudant Adama Samak dit Adama Daplom promotion 2001.

Comme pour défier nos forces de sécurité, le vendredi 13 septembre 2019 encore, aux environs de 07 heures du matin, des individus armés non identifiés ont coupé même RN6, à l’aide de gros troncs d’arbres avant de braquer des véhicules. C’était à 10 KM de la ville de Bla, cette fois-ci, dans la région de Ségou.

La dernière incursion en date des bandits, est intervenue, selon nos sources, ce 29 septembre 2019 vers 0 h 7 min, à 7 km environs du poste de péage de Kassela au PK 16. Selon une source, le braquage a concerné de de nombreux véhicules, dont le car ‘’Air Kodio transport’’ quittant vers Fana pour Bamako. Ses occupants, dit-on, ont essuyé des tirs sur le para brise occasionnant un blessé grave. Les assaillant, au nombre de quatre selon des témoins après forfait, ils se sont dirigés vers Bamako après leur forfait. Par ailleurs, un camion semi-remorque quittant Bamako pour Fana surpris par les actions des assaillants est tombé dans le ravin. Enquête en cours !

Pour alerter toujours sur l’insécurité grandissante qui menace de plus en plus la capitale, notre confrère Seydou Traoré annonce sur sa page Facebook que : « le 19 septembre 2019, une colonne de 12 djihadistes sur des motos ont fait irruption dans le village de Nonkon, cercle de Kolokani à seulement 70 km de Bamako. Les djihadistes seraient venus du cercle de Banamba passant par la commune de Massantola en sillonnant des villages environnants.

Pendant ce temps, la guerre asymétrique continue de faire des victimes parmi nos vaillants soldats au nord et au centre, depuis plus de six ans.

Par Sidi Dao

Source: Info-Matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *