Samusocial-Mali célèbre la commémoration de la Journée internationale des enfants de la rue

Le thème retenu pour cette année est la protection des enfants de la rue en période de crise : une responsabilité partagée. Le parc national de Bamako a servi du cadre d’une conférence de presse ce jeudi 26 novembre 2020, animé par le directeur national M. Alou Coulibaly.

 

En effet cette conférence a réuni les autorités étatiques en charges des enfants, notamment le représentant du directeur national de la promotion des enfants et de la famille monsieur Réné Sanogo, le représentant du directeur national du développement social Mme Koné Sanaba Sidibe, le président des organisations faîtière la Coalition malien de droit des enfants COMADE, Moussa Bagayoko et le représentant de la mairie du district de Bamako M. Mahamane Touré en présence des centaines d’enfants concernés.

Par ailleurs selon monsieur Coulibaly ils sont aux nombres de 120 millions d’enfants dans les rues,l’Afrique seul représente 30 millions, soit 25% de sa population. En conséquent au Mali, on estimé aujourd’hui à plus de 10 000 enfants en situation de rue,rien qu’à Bamako.

Au cours des 20 dernièrs mois ,samusocial Mali a pris en charge 1820 enfants de la rue, dont 790 filles. Depuis quelques années ce phénomène connaît une croissance rapide et touche de plus en plus la couche féminine, cette croissance du phénomène des enfants de la rue s’explique par la persistance dans notre société de multiples formes de violation des droits de l’enfant à martelé M.coulibaly que de nombreuses études réalisées par des ONG de protection de l’enfant ( EDUCO,ECPAT,Samusocial) attestent que les violences faites aux enfants sont une réalité quotidienne dans nos communautés, dans les établissements d’enseignement et même dans les centres de prise en charge. Aussi ,la PNPPE atteste qu’en dépit des efforts fournis par l’État et ses partenaires, les enfants maliens restent encore exposés à diverses formes de violences, d’abus ,d’explotations et de négligences. Privés de la protection des familles et de l’accès aux services sociaux de base,les enfants de la rue sont exposés à de multiples formes de vulnérabilité constituant des violations graves de leurs droits fondamentaux, notamment la mendicité, l’exploitation économique, les violences physiques, sexuelles et physiologiques, la consommation de la drogue. En effet ,cette journée des enfants de la rue ,Interpelle les pouvoirs publics que les enfants de la rue ont les mêmes droits que tous les autres enfants en familles et qu’ils doivent jouir de ces droits comme les autres. Au Mali, l’encadrement des enfants de la rue est principalement assuré par les associations qui ont développé divers services en faveur des enfants de la rue: aide médicale et psychosociale d’urgence en rue, hébergement, accompagnement vers la réintégration familiale et insertion professionnelle et économique. Ces acteurs sont regroupés au sein d’un cadre de concertation initié par le Samusocial Mali.

En ces moments de crises, notamment sanitaire, liée à la covid-19 ,la protection des enfants de la rue contre cette pandémie et face aux risques ( sécuritaire, alimentaire ) qui y sont liés Interpelle l’ensemble des acteurs. Pouvoirs publics (État et collectivités) OSC, partenaires techniques sont collectivement responsables pour relever ce défi. Le Samusocial Mali dans la protection des enfants de la rue contre la COVID-19 au cours des 20 derniers mois à réalisé au total: 3230 soins ambulatoires, 208 hospitalisation, 610 accompagnements pour des examens et analyses médicaux, 3110 entretiens individuels de soutiens psychologiques, 370 orientations en hébergement social, 350 visites à domicile et 117 retours en familles, 70 projets d’insertion professionnelle dans les domaines de la conduite auto,coupe-couture ,coiffure et esthétique, construction métallique, plus de 30 projets d’insertion scolaire en a conclut M.coulibaly.
Daouda Siaka Ballo.

Source : Echos Medias

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *