Salif Traoré, ministre de la Sécurité et de la Protection Civile

Des députés, des candidats à l’élection présidentielle et des journalistes ont été gazés et matraqués, samedi dernier. Le siège de l’ADP/Maliba a reçu des grenades lacrymogènes, délogeant, du coup ses occupants qui ont été ensuite matraqués à la porte. La répression a été aveugle.

 


B.D.

Source: Le Canard Déchaîné

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *