Sabotage de l’internet : APPEL Mali condamne

Dans un communiqué de presse, l’Association des Professionnels de la Presse en Ligne au Mali  condamne la censure qui vise les réseaux sociaux depuis quelques jours. APPEL Mali invite les autorités  compétentes à leur rétablissement rapide. Texte intégral dudit communiqué.

 

Depuis le samedi 11 juillet 2020, les réseaux sociaux les plus utilisés au Mali (Facebook, WhatsApp) font l’objet d’une restriction.

La mesure de censure, qui vise certainement à étouffer les manifestations du M5- RFP, impacte gravement le travail des professionnels de la presse en ligne.

L’Association des Professionnels de la Presse en Ligne au Mali exprime son inquiétude face à cette forme de censure, devenue une tradition au Mali, et qui prive des millions de nos concitoyens de leurs droits de communiquer, s’informer et de s’informer via les réseaux sociaux.

APPEL Mali condamne avec la plus grande rigueur cette atteinte à la liberté d’expression ; toutes choses reconnues par la Constitution de notre pays et inscrites dans la Résolution du Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies, adoptée le 12 juillet 2012, demandant aux Etats le respect des droits des citoyens de communiquer et de s’informer à travers les réseaux sociaux.

APPEL Mali appelle les autorités maliennes à un rétablissement rapide et durable des réseaux sociaux sus-cités.

APPEL Mali informe les autorités du Mali que les medias sociaux jouent aussi un rôle capital dans la viabilité des entreprises de presse en ligne.

APPEL Mali salue le courage des professionnels de la presse en ligne au Mali à faire leur travail, malgré la qualité très dégradée de la connexion en général.

APPEL Mali sait compter sur la bonne compréhension des autorités maliennes en charge du numérique.

 

Fait à Bamako, le 15 juillet 2020

Le Président Modibo L FOFANA

Source : Le Challenger

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *