Ristournes des pagnes du 08 mars : l’ex-DAF de la Promotion de la femme dans le collimateur de la COMATEX

Décidément, l’affaire de ristournes entre Mme DIAKITE Assa KASSA TRAORE et ses proches collaborateurs n’a pas encore connu son épilogue. Et pour cause, après la grogne de certains cadres du département de la Promotion de la femme, de l’enfant et de la famille, ce sont les agents de la COMATEX qui ont débarqué, le lundi passé, au ministère à la Cité administrative pour réclamer les dus de la société.

En effet, dépassée par la tournure de ce dossier extrêmement sensible, l’ex DAF, et complice de Mme la ministre a menacé ces partenaires créanciers avant de leur dire d’aller ‘’se plaindre là où ils veulent’’.

« Nous ne vous donnons pas 1 franc. Allez-vous plaindre là où vous voulez », aurait craché Mme TRAORE Kadiatou FAYE aux agents de la COMATEX et au comptable du Centre Aoua KEITA, qui étaient venus demander à elle et sa ministre de payer leurs dus, c’est-à-dire les ristournes à restituer à la COMATEX, dans l’exécution du marché de confection des pagnes du 08 mars 2019.

Selon une source très proche de l’affaire, les agents de la COMATEX ont menacé de porter plainte contre Mme la ministre et son DAF pour abus de confiance.

La même source nous rapporte que la vente de 1 200 balles de pagnes à l’occasion du 08 mars 1019 devrait générer la somme de 13 800 000 de FCFA de ristournes pour le ministère de la Promotion de la femme. Malheureusement, cette somme n’a pas été restituée comme d’habitude, contrairement aux années précédentes.

« Mme la ministre et sa complice de DAF ont tout encaissé et l’argent a disparu. Le comptable nous certifie avec un document bien clair à l’appui que l’argent a été remis à la DAF qui reconnait aussi que l’argent lui a été donné et qu’il y a plus rien pour les gens », nous révèle la même source. Selon nos informations, les dus de la COMATEX, estimés à 4 500 000 FCFA, sont destinés à payer les ouvriers de la manutention qui ont assuré le ravitaillement des pagnes.

Jusque-là, ces chefs de famille attendent désespérément le comptable du département.

Le hic dans tout cela est que le Secrétaire général du département ne savait rien de l’affaire, jusqu’au moment où des agents de la COMATEX ont débarqué à la cité administrative, a indiqué une source proche du département.

Quant à Mme la ministre, elle reste injoignable, laissant sa complice entre les mains d’un groupe de collaborateurs furieux qui ne veulent rien entendre que le payement de leurs sous.

En tout état de cause, de sources sûres, le comptable du Centre Aoua KEITA est en train de préparer un dossier de plainte contre Mme TRAORE Kadiatou FAYE, pour abus de confiance. Affaire à suivre donc !

PAR CHRISTELLE KONE

Source: info-matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *