RICTUS – Mon billet (Mali) : réconciliation nationale, la clef passe-partout !

Quand la composition d’un gouvernement se fait trop attendre, il est évident qu’il polarise toutes les attentions dès que ses membres sont connus. Alors, des réactions fusent ! « Dieu merci. Bravo PM ! », « Quoi ? Tout ça pour ça ? », ou tout simplement « Hum, on va voir ce qu’ils vont faire ! » Toutes ces réactions sont normales et prouvent à suffisance que le citoyen s’intéresse à la politique de son pays. Mais certains vont jusqu’à se poser des questions pas toujours anodines.

Obligeant le pouvoir à trouver une réponse ‘’ferme-gueule’’. Dans un contexte où la plupart de nos pays africains sont déchirés par des conflits politiquement générés pour des raisons humainement inavouables, il y a une expression utilisée comme une clef passe-partout pour expliquer les incongruités et les sournoiseries de certaines décisions : la réconciliation nationale ! Parce qu’on sait que tout le monde en rêve dans le pays. Plus de ministres que dans le gouvernement précédent ? La réconciliation nationale. Ministères indûment éclatés ? La réconciliation nationale. Création de dénominations étranges n’ayant aucun lien avec la situation de crise du pays ? La réconciliation nationale. Partage de gâteau ? Non, la réconciliation nationale. Et ce n’est tellement pas un partage de gâteau qu’on est bien obligé de préciser que « ce n’est pas un partage de gâteau ! » Et face aux revendications sociales, on continue d’invoquer l’insuffisance budgétaire. Il est donc possible que certains ministres acceptent de servir sans salaire pour sauver la réconciliation nationale ! Si c’est le cas, on voudrait bien les connaître pour reconnaître leur sacrifice. Sinon, on ne comprendrait pas. Et l’éternel dindon de toutes les farces politiques des pouvoirs subtropicaux serait toujours le même : le peuple ! À bon entendeur…

 

MINGA S. Siddick

Source : Ziré-Hebdo

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *