Retrait des cartes d’électeurs à Bamako: affluence morose dans les centres !

Notre pays se prépare pour la tenue de l’élection présidentielle le 29 juillet prochain (1er tour). À cet effet, des commissions de distribution des cartes d’électeur sont mises en place dans les communes pour permettre aux citoyens de retirer leur carte avant le jour du vote. À deux semaines du début des opérations de distribution, nous avons fait le tour de certains centres de vote pour connaitre l’état d’avancement des retraits des cartes.

Au centre Nelson Mandela en commune II, Mamadou Traoré, président dudit, qui dirige une équipe de 23 personnes, dont 4 femmes, a indiqué que 300 à 500 cartes sont distribuées par jour, à son centre. Selon M. Traoré, les consignes sont claires : la carte est individuelle (personne ne peut retirer la carte de l’autre). Le président du centre Nelson Mandela, Mamadou Traoré de préciser que les intéressés se présentent avec soit une pièce d’identité comme la carte NINA ; la carte d’identité nationale ; le passeport ou le permis de conduire, l’acte de naissance.
À notre passage, l’affluence n’était pas grande. Car, selon le constat de M. Traoré, personne ne passait dix minutes d’attente pour le retrait de sa carte.
Du côté du centre de l’école publique de Banconi Plateau en commune I, M. Thierno Sow, président du centre, a informé que son équipe peut distribuer par jour 300 à 400 cartes d’électeur. Le président Sow a dit qu’il n’est pas en mesure de dire le nombre de membres de son équipe. Car selon lui, des partis politiques envoient chaque jour leur délégué et suppléant. M. Thierno Sow nous a fait savoir que l’accès à la carte d’électeur est lié à la présentation d’une procuration, un acte de naissance ; une carte NINA ; un permis de conduire ; une carte d’identité nationale ; un passeport et d’ajouter aussi que le retrait est individuel.
Il a qualifié l’affluence de morose autour de la carte. Toutefois, a rassuré le président, l’équipe a toujours le moral et n’entend en aucunement se décourager.
Pour sa part, M. Yoro Diallo, président du centre Mamadou Konaté, en commune III, a fait savoir qu’au début, son équipe distribuait 200 cartes par jour. Mais le président Diallo déplore, ces derniers jours, une démobilisation, car le nombre de retraits a chuté aux environs de 104 cartes par jour.
Selon lui, le taux d’enlèvement à son niveau était de 37,7 % d’enlèvement de cartes, le vendredi dernier. Un taux qui cesse de chuter. Le président a profité l’occasion d’interpeller l’État et les partis politiques de sensibiliser les citoyens à s’acquitter de leur devoir et droit civique. Pour ceux qui ont fait le RAVEC et qui n’ont pas eu leur carte NINA, quand ces derniers viennent avec leur reçu pour prouver qu’ils ont fait le RAVEC, c’est en ce moment que l’équipe vérifie si ladite carte d’électeur est du lot.
Au centre Baben Santara de Korofina-nord, en commune I, le président de ce centre n’a pas voulu donner ce qu’il avait comme information sur le retrait des cartes d’électeur en commune I. Selon ce dernier, c’est le secrétaire général de la mairie de la commune I qui lui autorise à parler à la presse. Il s’est dit retraité très administratif.

SABA BALLO

Info-matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *