Retour de la paix au centre du Mali : Les leaders religieux s’impliquent

Pour ramener la paix et la quiétude dans le Delta central et la boucle du Niger, sur initiative de la mission de bons offices et les maîtres coraniques et imams du centre du Mali, des centaines de participants ont pris part, le 9 Septembre 2017 au Palais de la Culture Amadou Hampathé Ba, au forum national sur la contribution des maîtres coraniques et autorités traditionnelles au retour de la paix dans le Delta central et de la boucle du Niger. Le forum était présidé par le Premier ministre Abdoulaye Idrissa Maiga, représentant le chef de l’Etat et parrain de l’évènement. Des personnalités religieuses coutumières, diplomatiques, administratives et peulhs ont pris part au forum dont l’ancien président de l’Assemblée nationale Aly Nouhoum Diallo.

aly nouhoum diallo ibk ibrahim boubacar keita president malien

L’objectif de ce conciliabule, selon les organisateurs, est de discuter sur la problématique de l’insécurité, des conflits intercommunautaires du Delta central. Il s’agit aussi de faire des propositions ou suggestions pour le retour de la paix au Mali notamment dans le Delta central. Il n’est de doute pour personne, indique le président du Haut conseil islamique de Ségou non moins porte parole des Imams et chefs religieux, Cheick Hacim Haidara, qu’aucun pays ne peut se développer si ses fils et filles ne sont pas unis, s’ils ne cessent de se déchirer, de se tuer, de se quereller, de se diviser. Il faut, dit-il, qu’on se comprenne, se parle pour faire sortir le pays dans cette situation. «Retournons aux valeurs du pays. L’avenir du pays dépend de cela», a déclaré Cheick Hacim Haidara. Avant de remercier les autorités du pays de leur initiative d’impliquer les autorités religieuses dans la résolution de la crise.

general ismaila cisse ibk ibrahim boubacar keita president malien

Le président de la mission de bons offices, l’Imam Mahmoud Dicko non moins président du Haut Conseil Islamique du Mali (HCIM), a rendu hommage aux autorités pour avoir placé leur confiance en eux. «Votre présence ici témoigne l’importance que l’Etat malien veut, souhaite la paix dans le pays. Et nous devons conjuguer nos efforts pour avoir un droit de regard sur le devenir et l’avenir de nos enfants afin d’éviter que des situations pareilles ne se reproduisent. Le Mali est un pays de paix, d’intégrité et de courage. Le Mali est une société pluriculturelle composée de plusieurs ethnies», a déclare le l’Imam Dicko. Pour lui, beaucoup restent encore à faire malgré l’amélioration de la situation. «Des défis à relever restent nombreux mais pas au dessus de nos capacités. Nous devons continuer dans sens pour surmonter les obstacles à franchir pour le retour de la paix dans notre pays», dira le président de la mission de bons offices.

Le premier ministre Abdoulaye Idrissa Maiga a salué la présence des participants venus d’un peu partout du Mali. «Nous devons mobiliser toutes les énergies, toutes les notabilités pour que la paix retourne dans notre pays. Nous devons bénéficier l’intelligence collective du Mali profond en donnant la parole à tous pour y arriver. C’est pour cette raison que la rencontre de ce matin est déterminante dans le sens d’un projet collectif, pour garantir l’avenir du pays, pour travailler dans la fraternité, dans l’union, dans la paix. La quête de la paix est un objectif ultime pour nous. S’agissant du Delta central et de la boucle du Niger, le gouvernement a pleinement conscience des difficultés que les maitres coraniques, imams et autorités traditionnelles traversent. Il jouera pleinement son rôle comme dans le reste du pays, pour que la paix revienne au bonheur de nous tous», a déclaré Abdoulaye Idrissa Maiga. Selon le Maire de la Commune V de Bamako, Amadou Ouattara, les organisateurs du forum et le gouvernement ambitionnent de vivifier les valeurs de la religion musulmane qui sont entre autres la concorde, la tolérance, la paix, etc.

Hadama B. Fofana

 

Source: Le Républicain

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *