Résolution des conflits en Afrique : African Crisis Group propose ses services au Mali

Arfrican Crisis Group- Institut est un bureau d’étude de Conseils et d’Eudes stratégiques qui privilégie l’option de rencontre entre toutes les parties prenantes aux conflits avec l’implication de la société civile. Son directeur exécutif, le Dr Sékou Kouréichi Condé, Guinéen de nationalité a animé une conférence de presse afin que les autorités Maliennes permettent à son institut d’apporter sa contribution pour la paix et la réconciliation au Mali. C’était à la Maison de la presse, le samedi, 9 septembre 2011.

sekou Koueichi conde directeur African Crisis Group

Après sa riche carrière dans la résolution des conflits dans plusieurs pays Africains, l’ancien ministre de la sécurité en Guinée et médiateur dans ce même pays, M. Kouréichi a une expérience à toute épreuve dans la résolution des conflits en Afrique. Selon lui, la solution des conflits en Afrique passera par les Africains eux-mêmes. Il a indiqué qu’après avoir voyagé 212 fois en tant que Médiateur des conflits en Afrique, il est resté attaché à la sécurité humaine. Il a rappelé l’origine des conflits en Afrique qui selon lui date du tracé des frontières et dira que c’est l’Afrique qui doit elle-même usée de ses propres valeurs pour résoudre ses problèmes. Pour lui, les autres doivent nous accompagner et non être les décideurs. Selon lui, il faut mettre sur pied des structures d’accompagnement et impliquer la Société Civile, les mécanismes traditionnels et les acteurs étatiques. Pour lui, son institut est dans son rôle en s’intéressant au conflit Malien et l’institut est prêt à faire des propositions au chef d’Etat Malien et les 15 chefs d’Etat Africain. Les Etats Africains se sont installés dans les conflits par le biais de l’administration qui porte les germes des conflits, par le biais des routes, des mariages etc. a dit le Dr Kouréichi. Selon lui, l’énergie Africaine est une force sociale et la conscience Africaine doit se mettre en marche pour analyser les causes des conflits. Il a indiqué qu’un accord de partenariat a été signé au Sénégal pour la création d’un parlement Africain de gestion des conflits. « La démarche Africain sera ou elle ne sera pas » a dit le Dr Kouréichi. Pour lui, le conflit au nord du Mali est un conflit Africain dont seules les valeurs, les notabilités, l’environnement, la volonté politique, les acteurs peuvent résoudre. Il dira que le cœur socioculturel de l’Afrique de l’Ouest se trouve au mali et tant qu’il n’y a pas de paix au Mali, il n’y aura jamais de paix dans toute l’Afrique de l’Ouest. Il a indiqué que la persistance de la guerre au Mali est liée à plusieurs facteurs que ne sont ni économiques et ni les armes pourront les résoudre. Pour le Dr Kouréichi, seule la Société Civile est capable de résoudre le conflit Malien en intégrant l’espace dans les consciences et voir comment les communautés peuvent s’intégrer. « L’Afrique a besoin de donner au monde une nouvelle institution, une institution de recommandation ». a-t-il indiqué. Par rapport aux accords de paix signés du 15 mai au 20 juin au Mali, le Dr Kouréichi dira que ces accords sont des accords alors qu’Afrcan Crisis propose des accords sociaux. Elle demande un dialogue national, une implication de toute la société Civile et l’institut Crisis peut mobiliser tous les acteurs.

Fakara Faïnké

Source: Le Républicain

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *