Résolution de la crise sociopolitique au Mali : Goodluck Jonathan a rencontré hier, le chérif de Nioro, Bouyé Haïdara

Hier, mercredi 12 août 2020, l’ancien président du Nigéria, Goodluck Jonathan, médiateur de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) entre les acteurs de la crise sociopolitique au Mali, s’est rendu à Nioro du Sahel dans la première région administrative du Mali (Kayes) pour rencontrer le chérif de Nioro, Mohamed Ould Cheikhna dit Bouyé Haïdara. Selon Goodluck Jonathan, le Cherif de Nioro, Bouyé Haïdara, en tant que personnalité morale, peut contribuer à la résolution de l’intense crise sociopolitique au Mali. « Nous sommes venus pour connaître sa position et le soutien qu’il peut nous apporter dans la résolution de cette crise », a déclaré le médiateur de la CEDEAO, Goodluck Jonathan.

C’est à la tête d’une forte délégation que le médiateur de la CEDEAO, Goodluck Jonathan a été accueilli par les autorités administratives, religieuses et communales de Nioro du Sahel. Arrivé sur les lieux, Goodluck Jonathan a, au nom de la CEDEAO, remercié le chérif de Nioro, Mohamed Ould Cheikhna dit Bouyé Haïdara pour sa disponibilité et pour l’accueil. Selon lui, cette visite à Nioro marque le début de la résolution de la crise sociopolitique au Mali. Il a fait savoir que les gens ont beaucoup de respects pour le Chérif de Nioro. Au cours des échanges avec le Chérif de Nioro, Bouyé Haïdara, le médiateur  de la CEDEAO, Goodluck Jonathan a mis l’accent sur la démocratie et la nécessité de respecter les mandats électifs. Il dit que c’est sa troisième fois au Mali en tant que médiateur de la CEDEAO entre les acteurs de la crise malienne. Par ailleurs, Goodluck Jonathan a fait savoir qu’il a effectué une visite au Mali en 2012 au moment de la crise, pendant qu’il était le président du Nigéria à l’époque. Au cours de cette visite à Nioro, il a sollicité l’appui du Chérif Bouyé Haïdara pour la résolution de la crise sociopolitique au Mali. « En tant que personnalité morale, le chérif peut contribuer à la résolution de l’intense crise sociopolitique au Mali. Nous sommes venus pour connaître sa position et le soutien qu’il peut nous apporter dans la résolution de cette crise. Nous l’avons prié de soutenir les deux parties pour qu’elles arrivent à discuter ensemble et à trouver une solution confortable pour le Mali. Les discussions à longueur de journée, les mouvements sociaux, tout le monde est informé des questions de gouvernance dans le pays mais il faut s’asseoir pour discuter et arriver à trouver une solution », a souligné Goodluck Jonathan. Quant au Chérif de Nioro, Bouyé Haïdara, il s’est dit ouvert au médiateur pour la réussite de sa mission.

A rappeler que bien avant cette visite à Nioro, Goodluck Jonathan s’était déjà rendu chez l’imam Mahmoud Dicko (Bamako), ancien président du Haut conseil islamique du Mali, parrain de la CMAS (Coordination des mouvements, associations et sympathisants de l’Imam Mahmoud Dicko) et autorité morale du Mouvement du 5 juin-Rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP). Selon nos informations, Goodluck Jonathan, dans son séjour au Mali doit rencontrer, à nouveau, le M5-RFP et l’ancien président de la République, Amadou Toumani Touré (ATT).

Aguibou Sogodogo

Source: Journal le Républicain-Mali

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *