Rénovation du marche rose : Le recasement des commerçants en fin résolu

Le lundi 5 et mardi 6 mars 2018, le maire du district, Adama Sangaré, a procédé, dans les communes II et III, au lancement des travaux de mise en valeur des espaces publics mis à disposition pour le recasement des exploitants du Marché rose et des Halles aux légumes.

Pour circonscrire les incendies récurrents au Marché rose, le maire du district a élaboré un projet de rénovation de 32 milliards de F CFA par la société turco-malienne Pacray en 36 mois. Pour la réalisation du projet, il est nécessaire de recaser les commerçants sinistrés afin d’éviter l’arrêt de leurs activités.

Pour des raisons de manque d’information, la jeunesse de la Commune II ne semblait pas d’accord avec la tenue de la cérémonie évoquant qu’aucun chef de quartier n’était informé sur l’installation temporaire des commerçants dans la rue 214 (4700 m2) en face de la Sotelma à l’Hippodrome et la bande des anciens rails (5999 m2) traversant Quinzambougou, la Zone industrielle et le Quartier TSF. Mais après des explications, c’est la détente cordiale.

En Commune III, le site prévu fait face à la mairie et servait de lieu de tenue de nombreuses foires de fin d’année.

Le ministre des Collectivités locales, en présence de ses collègues de l’Action humanitaire et de l’Habitat, a donné les premier coups de pioche avant de visiter un exemplaire des kiosques qui seront construits par Pacray pour l’installation temporaire des 4500 commerçants du marché Rose.

Dognoume Diarra

Le Confident

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *