Région de Mopti : LE PROJET KENEYA JEMU KAN S’IMPLANTE

 

chaine valeur filière bétail elevage conference usaid

Le projet Kènèya Jèmu Kan est un des projets phares de l’USAID.  Il s’occupe de la communication pour le changement de comportement et du marketing social des programmes  de santé à grand impact au Mali.

Le projet s’implante désormais dans la Région de Mopti. Son lancement en 5è Région a eu lieu le 3 mars. La cérémonie de lancement était présidée par le conseiller aux affaires administratives et juridiques du gouverneur, Abdrahamane Tangara, qui avait à ses côtés la représentante de la directrice pays du projet, Mme Sara Berthé, le coordinateur régional du projet, N’Faly Koïta, le directeur régional de la Santé, Aguissa Maïga, et son collègue du Développement social, Bakary Bengaly.

      Financé par le gouvernement américain à travers l’USAID pour plus de 20 milliards de  Fcfa, le projet USAID/Kènèya Jèmu Kan relève d’une nouvelle stratégie quinquennale (2014-2019) qui accompagne le gouvernement dans sa lutte pour la réduction de la mortalité maternelle, néonatale et infanto-juvénile, due à des causes évitables.

Sa mise en œuvre est assurée par le Centre des programmes de communication de l’Université Johns Hopkins en partenariat avec Futures Group International, Management Sciences for Heath (MSH) sous le leadership du gouvernement du Mali à travers les ministères techniques en charge de la mise en œuvre du PRODESS III et en partenariat étroit avec les ONG nationales.

Le projet intervient dans les Régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso, Mopti, et dans le District de Bamako. Il mène des activités subsidiaires dans les Régions de Gao et de Tombouctou.  Ses activités suivent trois axes stratégiques : la communication pour le changement social de comportement, le renforcement des capacités des partenaires institutionnels et des acteurs communautaires et le marketing social des produits de santé à impact élevé. Dans la Région de Mopti, l’intervention de Kènèya Jèmu Kan portera sur la communication afin de stimuler la demande des services de santé maternelle, de santé de la reproduction et de planification familiale, de lutte contre le paludisme, le Vih-Sida, la malnutrition, de l’eau, l’hygiène et l’assainissement.

Lors de la cérémonie de lancement, les participants ont suivi une présentation du coordinateur régional, N’Faly Koïta, des objectifs du projet, des résultats attendus, de la stratégie d’intervention, des mécanismes de pérennisation.

La représentante de la directrice pays du projet, Mme Sara Berthé, a constaté que l’utilisation des services de santé de premier niveau reste très faible au Mali malgré les efforts importants déployés depuis des décennies. Sur la question, les débats engagés ont mis en exergue la non disponibilité des médicaments à moindre coût, leur faible accessibilité géographique, le déficit d’information et de sensibilisation et le statut social de la femme et de l’enfant.

C’est justement pour inverser cette tendance que l’USAID, par l’entremise du projet Kènèya Jèmu Kan et dans une synergie d’actions avec les partenaires, souhaite ouvrir une nouvelle page de l’histoire socio-sanitaire du Mali,  a indiqué Mme Sara Berthé.

Abdrahamane Tangara, le conseiller aux affaires administratives et juridiques du gouverneur, a salué l’avènement de ce projet dans la Région de Mopti où, comme dans d’autres parties du pays, les défis en matière de lutte contre la mortalité maternelle et infantile sont immenses et les enjeux importants.

D. COULIBALY

AMAP-Mopti

Source : Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *