RECRUTEMENT SPECIAL DE 2.500 SOUS-OFFICIERS DE POLICE SPÉCIALITÉ MAINTIEN D’ORDRE LE DIRECTEUR GENERAL ADJOINT DE LA POLICE NATIONALE APPORTE DES ÉCLAIRCISSEMENTS

Dans un compte rendu public, l’Inspecteur Général Moussa Boubacar MARIKO, Directeur Adjoint de la Police Nationale était face à la presse, le mercredi 5 août 2020 pour apporter des éclaircissements sur le recrutement spécial de 2.500 sous-officiers de police « Spécialité Maintien D’ordre ». Il était entouré du Directeur de la Formation, le Contrôleur Général Mamy SYLLA, du Médecin-chef de la Police Nationale, le Contrôleur Général Mamady COULIBALY et plusieurs responsables de la Police.

 

Ils sont 2467 candidats retenus pour ce concours spécial après un dépouillement des dossiers de candidature. Selon le Directeur Général Adjoint, ce recrutement spécial va renforcer les effectifs de la Police dans plusieurs unités du pays.

« Ces candidats recalés vont suivre des visites médicales et des épreuves orales, c’est pour cela deux sous-commissions ont été mises en place. IL s’agit de la sous-commission médicale présidée par le Médecin-chef de la Police Nationale et celle de l’entretien orale présidée par le Directeur de la Formation. Au niveau de la sous-commission médicale, toutes les dispositions ont été prises pour moraliser ce concours par la formation d’un panel de médecins venant de la Police, la Protection Civile, l’armée et de la Direction Générale de la Santé. A l’issue de la visite médicale, sur les 2 467 candidats retenus, 1774 ont été déclarés aptes à suivre les étapes suivantes, 624 déclarés inaptes et 69 absents », a-t-il déclaré.

Il ressort du même discours de L’Inspecteur Général Moussa Boubacar MARIKO :

« il n’est pas exclu que ce chiffre soit revu à la baisse avec les visites complémentaires à suivre ».

Il a profité de l’occasion pour souhaiter une très bonne fête de Tabaski à l’ensemble des Forces de Défense et de Sécurité, à la presse et à tout le Mali. L’Inspecteur Général Moussa Boubacar MARIKO a rappelé que certaines plaintes ont été reçues par la commission de la part de certains candidats malheureux contestant ce résultat et feront l’objet d’une vérification par le Médecin-chef de la Police Nationale.

Gaoussou TANGARA

NOUVEL HORIZON

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *