Reconnaissance du mérite : Cheick Sala Sacko….enfin !

On peut reprocher bien de bien  de choses à la gouvernance actuelle, force est de lui reconnaître cependant ses efforts pour corriger certaines injustices à l’égard de concitoyens qui ont bien mouillé le maillot, blanchi sous le harnais, sans que leurs sacrifices soit reconnus. La preuve par la décoration récente de Cheick Salah Sacko ! Oui, vous ne vous y méprenez pas : le même !

«La tête de Lassine….pour Cheick Salah….qui tire à distance !!!! Il va marquer !!!! Il marque !!!! Buuuuuttt !!! But du Djoliba ! Le Djoliba vient d’ouvrir le score….. ». Il scora par la suite deux fois, coup sur coup ! 3 beaux buts, en 3 minutes !

En lisant cet extrait de son direct sur les ondes de Radio Mali à l’époque, le doyen Mamadou Kaloga lui-même serait parcouru de frissons. Tout comme tous les fans du Djoliba qui affrontait ce jour-là le Stade malien en finale de la Coupe du Mali. Un match épique qui avait connu une semaine plus tôt une première édition à l’issue de laquelle les deux équipes s’étaient quittées sur un nul. Nous étions en 1979. L’homme qui a mis fin au suspense et offert dame Coupe aux rouges cette année –là s’appelle Cheick Salah Sacko ! Il aura des années fait parler son immense talent de buteur spécialisé dans les reprises de volée au grand bonheur de ses fans du Djoliba et des Aigles du Mali !

Nombreux sont les footballeurs, les sportifs en général et bien d’autres acteurs du monde du sport et de la jeunesse qui ont reçu des distinctions. Ils n’ont certainement pas démérité. Mais le cas de Cheick Salah Sacko est emblématique. Il vient d’être élevé au grade de médaillé du mérite national avec effigie abeille. Nous reviendrons sur l’impressionnant parcours de cette ancienne gloire qui n’a pas été qu’un grand joueur de foot. Enseignant modèle dans une autre vie, il est resté le pédagogue connu du pionnier pour son amour à enseigner les valeurs de civisme et du patriotisme. Aujourd’hui à la retraite, l’homme ne cesse de consacrer son temps et son énergie à la formation de l’actuelle génération…et aux activités culturelles !

D.Togola & B. Camara

Le Challenger

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *