RAVEC : Plus de 14,6 millions de Maliens identifiés à l’état-civil

Sur 15 160 644 Maliens, 14 679 679 ont obtenus un numéro d’identification nationale (carte Nina). Ce qui prouve que la Recensement administratif à vocation d’état-civil (Ravec) est un bon processus de sécurisation des données nationales.

Recensement administratif vocation etat civil ravec

Le ministère de l’Administration territoriale a organisé le jeudi 9 juin 2016 dans la salle de conférence du gouvernorat du district un atelier d’évaluation de la première phase de mise en œuvre de l’opération de pérennisation des acquis. En plus des gouverneurs et préfets venus de l’ensemble des régions du Mali, cet atelier a enregistré la participation des partenaires techniques financiers.

Le représentant du gouverneur du district dira que depuis l’annonce de la valorisation de la carte Nina, que ses équipes de collectes des données et des centres de traitement sont littéralement envahis par la population.

Il a aussi rappelé que la cellule stratégique d’évaluation de la première phase de mise en œuvre de l’opération de pérennisation des acquis du Ravec permettra à coup sûr à travers les échanges, d’acquérir les solutions idoines pour résoudre les petits problèmes auxquels ses équipes sont confrontées.

Prenant la parole, le ministre de l’Administration territoriale, Abdoulaye Idrissa Maïga situera le contexte et l’importance du présent atelier. C’est ainsi qu’il dira à l’attention des participants « il s’agit de visiter le chemin parcouru, du début de la phase active à celle toute récente de la pérennisation des acquis du Ravec, lancée officiellement en août 2015 à Kita ».

Il a aussi ajouté que le gouvernement a fait le pari d’une refonte de l’Etat civil au Mali, en initiant un vaste programme de réformes visant à doter le pays d’un Etat civil consolidé, moderne, fiable et administratif à vocation Etat civil.

Il a martelé que la phase du Ravec qui avaient démarré en septembre 2009 pour s’achever en 2014 a permis de réaliser l’enrôlement de la majorité des maliens de l’extérieur et de l’intérieur ainsi que la constitution d’une base données état civil de 15 160 644 de personnes recensées et l’attribution d’un identifiant unique communément appelé le numéro d’identification national à 14 679 679 Maliens.

Le ministre Abdoulaye Maiga fera remarqué que la phase de pérennisation qui a concrètement démarré en novembre avec l’appui de la communauté internationale sous l’égide de Pnud a fait ressortir certaines insuffisances en dépit des acquis notables enregistrées

Avant de déclarer ouverte l’atelier, le ministre Maiga a invité les représentants de l’Etat à s’associer véritablement à cette invitation à l’effet d’une mise en œuvre diligente de la pérennisation.

Oumar B. Sidibé

 

Source : L’indicateur du renouveau

 

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

ORTM en direct