Rapport sur les dégâts de la crise au pays dogon : Le mini rapport de l’association Dogon vision fait état de 61 communes totalement affectées, 1 601 personnes tuées

Sur la base de la souffrance vécue par l’ensemble de la population du centre du Mali, l’association DOGON VISION a publié un extrait de son mini rapport sur les cas de VOL, ASSASSINATS et PILLAGES commis au pays Dogon. Dans ce rapport, l’Association a indiqué que près de 61 communes ont totalement été affectées par les cas de vols, pillages, assassinats, incendies de villages lors des différentes attaques, dont plus de 1 601 personnes tuées. 

 

En plus des communes totalement affectées, le rapport indique que 13 autres communes ont été partiellement touchées et 10 ont subi des dommages collatéraux à travers l’accueil des personnes déplacées. Au niveau des victimes humaines, l’Association DOGON VISION dit avoir compté pendant cette période de crise, 1 601 personnes tuées (toutes ethnies confondues, hommes, femmes et enfants), 243 personnes blessées, 27 000 personnes déplacées et 70 000 autres en risque de famine. Dans le domaine de perte de bétails, l’Association Dogon vision a indiqué que depuis 3 ans, plus de 22 000 têtes d’animaux ont été emportées, soit près de 127 Camelins, 13 949 Bovins, 5 867 Ovins et 2 230 caprins. Le rapport n’a pas oublié de mentionner également l’impact de cette crise sur l’éducation, le développement et la santé de la population de centre.

Dans ces domaines, ce rapport de cette Association indique avoir recensé, rien qu’à la rentrée scolaire en cours, près de 371 écoles fermées avec des conséquences sur plus de 17 000 enfants qui seront privés d’éducation. Aussi dans ce mini rapport on signale également qu’aujourd’hui, près de 70% des postes de santé sont inopérant dans les 4 cercles de la cinquième région administrative et plus de 600 000 personnes sans couverture sanitaire. Le secrétaire général de l’association DOGON VISION, Monsieur Abdoulaye ARAMA, dans ses propos a laissé entendre que cette tendance négative et destructrice du Pays Dogon continuera, si toutefois, des mesures idoines ne sont pas prises par les plus hautes autorités, pour endiguer l’insécurité et ramener la paix dans un délai raisonnable. Car, cette organisation de la société civile estime dans ce rapport que tout le tissu économique et social a été ébranlé au cours de cette crise récurrente, avant d’ajouter qu’aucune foire ne fonctionne encore dans cette partie du Mali. Selon les statistiques du rapport publié, en plus de la disparition du tourisme dans la région, environ 95% des ONG partenaires ont déjà plié bagage. Et, le pire est que, selon cette publication, plus de 951 points d’eau (mares, puits, pompes…) sont non fonctionnels. Cela sans compter la dégradation très avancée de toutes les routes. Le responsable de la mobilisation de l’association DOGON VISION, monsieur Jean de Dieu WODIOU, a, pour sa part expliqué toutes les difficultés rencontrées lors de l’élaboration de ce rapport. Selon lui, le travail a été surtout possible grâce à la détermination des points focaux de l’association disséminés dans les cercles de Bandiagara, Bankass, Douentza, Koro, Tominian et Mopti.

ISSA DJIGUIBA

Source : Le Pays

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *