Ramadan 2016 : Chère…viande

C’est avec tambours et trompettes que Mr Amssoulaye Diallo secrétaire général des Bouchers annonçait le 16 mai dernier que le prix de la viande ne changera pas au cours de ce mois de carême.

viande rouge boeuf vache mouton animal betail boucher abattoire marche

Coup de théâtre, 48 heures  seulement après la ‘’bonne nouvelle’’, le kg de viande avec os est passé de 2000 à 2200 FCFA et celui sans os, de 2300 à 2500, voire 2700 FCFA et se maintiennent comme tels actuellement.

 

En effet, sur les marchés, partout où nous sommes passés, de Missabougou à Torokoro, en passant par Magnabougou, le kg de viande avec os est passé de 2000 à 2200 FCFA. Quant à la viande sans os, le kg est cédé à 2500 FCFA et dans certains cas, à 2700 FCFA.

Pourquoi cette hausse brutale du prix de la viande, cet aliment si cher aux Maliens ?

Tous les bouchers que nous avons rencontrés tiennent les mêmes propos : ‘’nous sommes maliens et voudrons bien que tous nos concitoyens mangent à bas prix de la viande. Mais, que voulez-vous ? Nous n’avons que 100 FCFA sur chaque Kg de viande vendu et nous ne pouvons sacrifier ce petit bénéfice, lorsque nous-mêmes achetons plus cher le produit’’. Aussi soulignent les bouchers, ‘’nos responsables qui se concertent avec le gouvernement sont en total déphasage avec nos réalités. Ils parlent pour eux-mêmes et non au nom des bouchers. Tous, ce sont des magouilleurs.’’

Renversant ?

En tous les cas, c’est le secrétaire général des bouchers Mr Amssoulaye Diallo en personne qui a annoncé le 16 mai dernier dans la salle de conférence du ministère du commerce  et de l’industrie que le prix de la viande (2000 FCFA le kg avec os et 2300 FCFA le kg sans os) ne changera pas durant le mois de carême.

C’était au cours d’une réunion dirigée par Mr Abdel Karim Konaté ministre du Commerce et de l’industrie.

La décision de ne pas augmenter le prix de la viande pendant le mois de carême intervenait après une rencontre, le 13 mai dernier, du ministre Konaté avec les responsables de la filière viande.

Cette réunion avait discuté des mesures prises par le ministère pour permettre aux bouchers de ne pas augmenter les prix durant le mois du Ramadan.

Pour pouvoir maintenir le prix de la viande avec os à 2000 FCFA et celui sans os à 2300 FCFA Amssoulaye Diallo avait apprécié les efforts  du gouvernement.

Pour rappel, les mesures prises par le ministère en charge du Commerce portent entre autres, sur le renforcement du fonds de roulement accordé aux coopératives des bouchers qui s’élève aujourd’hui à 270 millions de FCFA, la suspension jusqu’en septembre du règlement du crédit du mois de juin alloué aux coopératives des bouchers et la mise en place de l’interprofession de la filière viande-bétail.

Tout ça, pour rien, car la réalité est là : le prix de notre chère viande a bien pris l’ascenseur.

Boubacar Sankaré

Source : 26 Mars

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *