Qui essaie d’étouffer l’affaire de l’agression du fils du chérif de Nioro?

Il y a de cela quelques années, le fils du Cherif, Messaoud Haidara, a été victime d’agression par les gendarmes au poste de péage situé à l’entrée de la ville de Diéma. Cette affaire qui a irrité le père et ses disciples dort toujours dans les tiroirs de la justice.

Pour le Cherif de Nioro et ses disciples, il s’est agi d’un règlement de compte politique que les autorités judiciaires de la région de Kayes n’ont pas tranché. Les faits remontent en janvier 2017, lorsque Messaoud Haïdara, rentrait de Bamako pour Nioro du Sahel. Arrivé tard dans la nuit au poste de péage, en compagnie d’autres personnes dans le véhicule, il devait s’acquitter de son devoir de citoyen. Mais ne disposant que d’un billet de 5.000 FCFA pour le ticket de 500 FCFA, il trouve un guichetier, qui lui aussi fait savoir qu’il n’avait pas la monnaie, selon nos sources. Après des minutes d’attente, Messaoud réclame ses reliquats mais on lui demande de patienter, chose qu’il fait d’ailleurs. Pour trouver une solution à cette situation, il demande au guichetier de se faire accompagner par quelqu’un  en ville  pour faire de la monnaie et payer le ticket. C’est en ce moment qu’un gendarme présent sur place se lève pour lui signifier qu’il est hors de question que le véhicule traverse la barrière avant de payer le ticket. Ainsi prennent place les incompréhensions. L’agent en question a pris les documents du véhicule, avant de demander à Messaoud  de l’accompagner en ville pour faire la monnaie. Une fois au niveau du poste de gendarmerie, il sera violement descendu du véhicule et agressé physiquement et verbalement. Depuis, une plainte a été introduite en justice, sans avoir de suite. Pour le Cherif de Nioro et ses disciples, il est question d’un règlement de compte politique, avec les autorités judiciaires de la région de Kayes à la manœuvre !

Source: Le Républicain

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *