Qualité sanitaire des aliments au Mali: les enjeux et défis débattus par les scientifiques!

Assurer  la sécurité sanitaire  des aliments pour une meilleure protection  de la santé des  maliens, voilà une des missions principales de l’Agence nationale de la sécurité sanitaire des aliments (ANSSA). C’est dans ce cadre que cette agence a organisé ce jeudi  20 décembre 2018, en collaboration avec la Coopération luxembourgeoise, la deuxième journée scientifique et du PSSSA en réunissant les scientifiques pour  débattre des enjeux et défis  afin de prévenir les risques liées aux  aliments. 

Cette journée a eu lieu  à l’Hôtel Al Farouk,  en présence du  Dr Diakité Oumou Soumana Maïga, directrice de l’ANSSA, des Pr Boubacar Sidiki Cissé, président du comité scientifique et technique de l’ANSSA, et Abdoulaye Dabo, directeur  général de l’INRSP, du représentant de la mairie du district de Bamako ainsi que plusieurs autres participants. La cérémonie d’ouverture était co-présidée par le secrétaire général du ministère de l’innovation et de la recherche scientifique, le Pr. Drissa Diallo, et celui du ministère de la santé et de l’hygiène publique. Le thème de l’édition 2018 portait sur la «qualité sanitaire des aliments : enjeux et défis pour le consommateur et les structures techniques et de recherche». Dans son intervention, le secrétaire général du département de la Recherche Scientifique a fait savoir que le but de cette rencontre, pour le renouveau de la recherche, est de renforcer les politiques et les systèmes de recherche pour un meilleur accès aux innovations technologiques en matière de santé, le  développement des compétences locales et l’équité, en suscitant un engagement politique accru pour la recherche et l’innovation technologique. Il s’agit aussi de favoriser la collaboration et la coordination entre les acteurs publics, privés et la société civile. Le Pr Drissa Diallo explique que l’orientation scientifique de ce forum, vers la ’’recherche pour la santé’’, reflète la nécessité de lier plus étroitement la recherche en santé avec les développements actuels dans les domaines de la science, de la technologie et de l’innovation avec les communautés de recherche en santé, éducation, alimentation ou agriculture, l’eau, l’enseignement vétérinaire tout comme les autres domaines de la recherche sur les  déterminants sociaux de la santé.

Au cours de cette rencontre, il s’agira pour les experts d’explorer différentes pistes, comme la conversion des résultats de la recherche en stratégie de santé  publique, les innovations technologiques en santé, les nouvelles orientations dans la santé en ligne, l’évaluation des impacts, la recherche appliquée, la recherche particulièrement orientée sur la sécurité sanitaire des aliments, etc. Pour sa part,  Dr Diakité Oumou Soumana  Maïga a expliqué que cette journée permettra de booster la recherche et l’innovation, dans le cadre de la santé et surtout dans le cadre de l’agro-alimentaire. La directrice de l’ANSSA espère que  les résultats des recherches puissent être partagés entre les différents acteurs.  Selon elle, c’est la meilleure gestion des connaissances. Aussi souhaite-t-elle que les services de gestion de risques puissent prendre les dispositions idoines pour revoir leur stratégies d’intervention, afin d’améliorer le système de sécurité sanitaire des  aliments. En effet, déplore-t-elle, les résultats des recherches sont pour le moment globalement mitigés, car le constat est que certains cas sont même alarmants en la matière.  De son côté, le Pr Boubacar Sidiki Cissé, président du comité scientifique et technique de l’ANSSA, a souligné que la problématique de la sécuritaire  sanitaire des aliments est d’envergure mondiale et ceux des pays en développement se pose davantage avec acuité. Il a ainsi indiqué que le Mali fait partie des pays francophones à avoir mesuré les enjeux de cette sécurité sanitaire des aliments, par la création de l’ANSSA. Selon lui, les études des aliments fournissent des données permettant aux décideurs de prendre des mesures pour une alimentation saine  des populations. Signalons que les participants de cette assise ont profité l’occasion pour rendre un hommage au Pr Chercheur Ogobara K.Doumbo qui a été l’initiateur de cette journée scientifique et technique.

SABA  BALLO

Info-matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *