Installez la meilleure application pour regarder ORTM

Disponible sur Google Play

QNET : les missions et le fonctionnement expliqués aux hommes de medias

Les représentants indépendants de QNET ont animé, le jeudi 9 juin 2016 à la Maison de la presse, une conférence de presse. Cette conférence de presse intervient suite à des informations publiées par notre confrère « Le Tjikan » et qui prêtaient à QNET de mener des activités liées à l’escroquerie.

siege maison presse journaliste

Dans le communiqué lu par le porte-parole des représentants indépendants QNET au Mali, Mohamed Lamine Berthé, il ressort que QNET est une célèbre entreprise asiatique de vente directe qui fournit une large gamme de produits améliorant la qualité de la vie. Ces produits sont proposés aux clients et aux distributeurs dans plus de 100 pays à travers le monde sous une plate-forme de commerce électronique. Selon le communiqué, QNET dispose également d’environ 25 bureaux et agences dans le monde entier et plus de 50 revendeurs. QNET est membre de l’Association de vente directe de Malaisie, de Singapour et des Philippines.

Concernant le rôle de l’honorable Amadou Thiam au sein de la structure, le conférencier dira que l’homme intervient en tant qu’appui conseil en sa qualité de consultant pour QNET. Et d’ajouter que depuis février 2015, QNET entretient de bonnes relations avec les services compétents de l’État. Notamment la direction nationale du commerce et de la concurrence (DNCC) et le Laboratoire national de la Santé.

Il expliquera que le mode de vente est simple. Les distributeurs gagnent une commission quand leurs filleuls achètent des produits sur le site web de l’entreprise. QNET, toujours selon le conferencier, fournit un haut niveau d’assistance à ses distributeurs, en offrant une formation poussée aux produits et à la vente, des documents promotionnels et des séminaires.

Il a terminé en soulignant que QNET compte actuellement environ 3000 Représentants indépendants inscrits au Mali. Ses produits les plus populaires au Mali comprennent les cours d’apprentissage en ligne développés par le Swiss e-Learning Institute ; les cours d’art du management, les compétences en présentation et en communication ; et le programme de mini-MBA.

Seydou K. KONÉ

Source : LE Flambeau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *