Protection civile du Mali : 12 290 sorties de secours pour 19 697 victimes en 2013

Pour une société plus sûre, la direction générale de la protection civile promet de rester à l’avant-garde de la prévention et de la réduction des risques de catastrophes.

 

 tiefing_konate ministre protection civile

A l’instar de la communauté internationale, la protection civile du Mali a célébré la 24e Journée internationale de la protection civile le samedi 1er mars sous le thème « la protection civile et la culture de prévention pour une société plus sûre ». Cette journée a été une occasion, pour la direction générale de la protection civile, de faire le bilan de l’année écoulée et présenter les projets de prévention pour l’année en cours.

 

 

 

L’année 2012 a été riche en événements dans notre pays et particulièrement à la protection civile. Dans la gestion de la crise sécuritaire et institutionnelle, des calamités naturelles et des mouvements de populations, les services de la protection civile ont participé activement aux actions de soutien en direction des déplacés internes et des militaires blessés du conflit, au redéploiement effectif des unités de la protection civile de Gao et de Tombouctou aux côtés des autres forces.

 

 

A en croire le directeur général de la protection civile, le colonel-major Koman Kéita, les inondations du 28 août qui ont frappé Bamako qu’ainsi le chavirement de pirogue de Koubi le 11 octobre ont fait plus de victimes que beaucoup d’autres événements. Aussi la protection civile a assisté 294 Maliens rapatriés de la Libye, du Maroc et du Congo.

 

 

Au titre de ses missions traditionnelles de secours, les services de la protection civile, à travers le pays ont secouru des milieux de populations en danger. « Du 1er janvier au 31 décembre 2012, il y a eu 12 290 sorties de secours, totalisant 19 697 victimes réparties entre les accidents de circulation, les incendies et les assistances à personne en danger », a précisé le colonel major Kéita.

 

 

L’objectif du thème de la journée est de mener une réflexion sur le rôle des structures nationales de protection civile en matière de prévention des catastrophes ainsi que leur capacité à intervenir dans les situations d’urgence afin de limiter les pertes humaines et matérielles autant que possible.

 

 

Dans cette optique, des projets ont été élaborés et seront soumis au département de la Sécurité par la protection civile et ses partenaires. Le projet de loi sur la stratégie nationale pour la réduction des risques de catastrophes, le projet de décret portant la création, organisation et modalités de fonctionnement de la plateforme nationale de prévention et de gestion des catastrophes, le projet de décret portant plan d:organisation des secours plan Orsec et le plan de contingence nationale, sont élaborés.

 

 

Le DG de la protection a assuré de rester à l’avant-garde de la prévention et de la réduction des risques de catastrophes pour une société plus sûre.

Maliki Diallo

SOURCE: L’Indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *