Propos mémorables : Boya Dembélé, Président du Tribunal de Première Instance de Koutiala, à l’occasion de la rentrée judiciaire 2003-2004 :

« Il est déplorable de constater que certains avocats, au mépris de la loi et de leur déontologie, s’adonnent à des négoces, entretiennent des rapports avec des partis adverses sur le dos de leurs clients ou prélèvent sur les sommes encaissées, le montant de leurs honoraires et même davantage, sans le consentement formel du client et sans autorisation du bâtonnier. En outre, à Bamako, nombre de citoyens se plaignent de ce que certains avocats se prévalent de leur qualité et de la difficulté de les attraire devant le juge pour refuser de payer les loyers des locaux abritant leurs études, si bien que, actuellement, un homme de droit, que vous soyez avocat, notaire, huissier ou magistrat, vous avez du mal à trouver un local à louer ».

boya dembele avocat general cour supreme parquet juge magistrat cv curriculum vitae biographie

Alpha O. Konaré Président de la République 2000

‘’Il s’agit pour nous de gouverner l’avenir plutôt que d’en être le jouet. L’intégration seule, il faut le dire, nous permettra de gérer les conditions créées par le déclin des deux principaux champs de force qui ont organisé depuis 40 ans les relations internationales. Il n’y aura désormais de solutions que collectives aux menaces, aux tentatives de déstabilisation dont nous pourrions être l’objet.’’

 

Amadou Toumani Touré, Président du CTSP

« Depuis que Moussa Traoré est tombé, nous assistons à une prolifération d’hommes braves ».

 

Bakary Karembé, ancien Secrétaire général de l’UNTM (Mai 2000)

« Moussa Traoré avait presque accepté de démettre le gouvernement, proposant en sourdine des portefeuilles aux plus affamés d’entre nous. Histoire d’aiguiser l’appétit ! Nous avons dit « non » sachant bien que certains étaient bien tentés ».

Feu Me Demba Diallo, ex-médiateur de la République

« Vieil avocat militant, écrivain et journaliste, je m’honore d’avoir été aux côtés de la quasi-totalité des journalistes maliens poursuivis en justice en raison de leurs activités professionnelles. S’il est vrai que l’un d’eux m’a payé en monnaie de singe par des écrits diffamatoires et même calomnieux, tous mes autres jeunes clients sont devenus des amis sincères et enthousiastes ».

Pr. Mohamed Lamine Traoré, Secrétaire national du MIRIA (1999)

« Il est impossible de faire du neuf avec du vieux »

 

Pr. Mohamed Lamine Traoré, Secrétaire général du MIRIA (1999) 

« Au MIRIA, nous restons convaincus que le changement ne saurait jamais être un simple slogan de circonstance et la lutte contre la corruption, un effet de mode ou de marketing politique ».

Soumeylou Boubèye Maïga (2001) 

« Au moment de la lutte contre le régime de Moussa, les associations, les organisations, les syndicats, les simples citoyens ont estimé devoir rassembler leurs énergies, leurs efforts pour vaincre le régime… une fois que cet objectif a été atteint, chacun va dans son camp ».

Thierno Hady Thiam (prêcheur) 1999

« Le drame de l’islam au Mali, c’est que les leaders islamiques se sont préoccupés de problèmes d’homme à homme plutôt que de Dieu. Quand l’amour de ce bas monde prédomine, quand la crainte de la pauvreté assaille, alors le vrai message de l’islam est terni ».

 

Yacouba Diakité, militant AJDP (2001)

« Nous, jeunes, avons aujourd’hui, le sentiment d’être les laissés pour compter de la démocratie. D’autres, qui, en réalité n’ont rien fait en 1991, se retrouvent aujourd’hui en train de savourer les délices de la démocratie ».

 

Boubacar Sankaré

Source : 26 Mars

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *