Promotion de l’alphabétisation multilinguisme : La Première Dame du Mali réaffirme son engagement et sa disponibilité

La Première Dame du Mali , Mme KEÏTA Aminata Maïga , Présidente de l’ONG AGIR pour l’environnement et le cadre de vie, a procédé en matinée du 8 septembre 2019 au lancement officiel de la Journée Internationale de l’Alphabétisation , édition 2019. Le thème national choisi est « Alphabétisation et multilinguisme pour un développement inclusif et une paix durable ». Le thème international de l’UNESCO est « Alphabétisation et multilinguisme ».

Le choix du thème national cadre bien avec les priorités du moment , notre pays est en proie avec une crise sécuritaire sans précédent.

Très préoccupée par le bien-être des populations vulnérables, surtout celles qui vivent avec un handicap invisible tel que l’analphabétisme, la Première Dame du Mali , a évoqué dans son discours des réponses à la problématique de l’analphabétisme en général notamment l’alphabétisation de masse et de qualité de l’ensemble de nos populations. Un analphabetisme qui freine le développement économique et social de notre pays , à travers l’ignorance, l’illettrisme, la pauvreté et de plus en plus les conflits de toute nature.

« Nous le savons, notre pays, en plus de la mise en œuvre en cours de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation issu du processus d’Alger a engagé de nouvelles réformes en l’occurrence l’opérationnalisation des nouvelles régions, la révision de la loi fondamentale du pays, le renforcement des capacités de résilience et d’adaptation des populations aux effets néfastes du changement climatique. Autant de défis dont les réponses trouvent forcément source dans la compréhension des textes qui les régissent. Nous devons donc œuvrer dans une dynamique qui met à profit les valeurs et les opportunités portées par l’alphabétisation et en lien avec la diversité de nos langues et cultures en vue d’asseoir une paix durable sans laquelle aucun développement ne serait possible .En effet, l’alphabétisation peut être un facteur essentiel dans la gestion de sortie de crise pour notre pays. Elle met à la disposition des populations, dans les langues qu’elles maîtrisent, les outils qui leur permettent de transformer qualitativement leurs conditions de vie » a expliqué la Présidente de l’ONG AGIR.

Pour ce faire , utiliser avec intelligence nos langues locales de façon inclusive et dans la diversité ethnique est une véritable stratégie et une proposition judicieuse pour impulser un dialogue permanent, de la compréhension mutuelle et de la cohabitation harmonieuse. A cet effet , l’alphabétisation reste la meilleure approche pour une inclusion des populations dans la mesure où elle appelle à créer des méthodes éducatives également génératrices de transformation, d’inclusion et de convivialité.

Pour une promotion inclusive de l’alphabétisation et du multilinguisme, la Première Dame est encore déterminée dans l’utilisation des technologies d’information et de communication, permettant de développer des compétences de nos sociétés actuelles connectées et au village global. Le Mali de nos jours dispose des téléphonies mobiles, des radios FM, des télévisions accessibles à un grand nombre de personnes sur l’ensemble du pays. En plus de la paix et de la réconciliation nationale le multilinguisme est facteur de développement socio-économique et culturel dans les domaines de l’Agriculture, la santé, l’éducation des jeunes et des adolescents .

Assurée qu’en réduisant le taux d’analphabétisme et d’éducation des adolescents à la base , nous contribuons à l’accélération d’un développement durable , la Première Dame a remercié , le Département en charge de l’Education Nationale pour les efforts louables qu’il déploie pour l’atteinte des objectifs de l’analphabétisme dans notre pays. L’Epouse du Chef de l’Etat a remercié également les Partenaires Techniques et Financiers ainsi que tous les acteurs impliqués dans la lutte contre l’analphabétisme pour leur engagement ainsi que leur accompagnement des initiatives de recherche de stratégies de réponse aux préoccupations du Gouvernement pour former un citoyen.

Avant de procéder au lancement officiel de l’édition 2019 de la Journée Internationale de l’alphabétisation, la Première Dame du Mali

a invité tous à méditer cette affirmation du Pape François lors de sa visite à Rabat au mois de mars 2019 et qui cadre parfaitement avec le contexte : « Dans la dynamique de développement de l’alphabétisation et du multilinguisme, et pour participer à l’édification d’une société ouverte, plurielle et solidaire, il est donc nécessaire de développer « la culture du dialogue comme un chemin à parcourir ; la collaboration comme conduite ; la connaissance réciproque comme méthode et critère ». Fin de citation.

La Journée internationale de l’alphabétisation est célébrée par le monde entier chaque année 8 septembre et rassemble les gouvernements, la société civile et l’ensemble des acteurs concernés. Elle donne l’occasion de souligner les réalisations dans le domaine de l’alphabétisation et de réfléchir aux moyens de relever les défis restants.

Durant toute la semaine de célébration du 8 au 14 Septembre sur l’ensemble du territoire national , tous les acteurs et usagers de l’alphabétisation réfléchiront sur la problématique et proposeront des stratégies en vue de réduire le taux d’analphabétisme dans notre pays et surtout à l’utilisation des TIC pour être en phase avec la vision 2030 de l’Union Africaine , celle de l’éducation et de l’apprentissage tout au long de la vie.

La cérémonie qui a lieu au CICB, en présence de certains membres du gouvernement , des cadres de l’ONG AGIR et du Cabinet de la Première Dame , en plus des autorités politiques et administratives du district de Bamako et des partenaires techniques et financiers, a été marquée par des messages de sensibilisation de l’ensemble instrumental du Mali et du groupe niogolon, sur l’importance et l’usage du multilinguisme dans notre société . Des distinctions et encouragements ont été faits aux plus méritants pour leurs efforts dans la promotion de nos langues nationales : Bamanankan, Bomu ou Bobo, Dogoso ou Dogon, Fulfulde ou Peulh, Mamara ou Minianka, Maningaxan ou Malinké , Soninké ou Sarakolé,Songoy, Syenara ou Sénoufo, Tamasyt ou Tamasheq, Tieyaxo ou Bozo et Xaasongaxango ou Khassonké.

Mobiliser des fonds pour l’égalité du genre dans le (CREDD) et les (ODD)

La Première Dame du Mali s’engage

La Première Dame du Mali, KEÏTA Aminata Maiga , Présidente de l’ONG Agir pour l’environnement et le cadre de vie, a présidé en mi-matinée du jeudi 5 septembre 2019, à l’hôtel Sheraton de Bamako, l’ouverture des travaux de la Table ronde de haut niveau sur la problématique du financement de l’égalité du genre dans le CREDD et les ODD au Mali.

La Première Dame du Mali est constamment engagée et mobilisée pour le bien être des enfants , de la femme et des filles .L’objectif visé par les Nations Unies est d’atteindre ou dépasser 15% d’ici 2020.

La Première Dame , face aux partenaires techniques et financiers a réitéré son engagement à accompagner l’initiative et soutenir leurs efforts pour l’égalité des chances de toutes et de tous. « je voudrais insister sur l’impérieuse nécessité de traduire de manière urgente l’engagement de nos partenaires techniques et financiers en actions concrètes la feuille de route pour soutenir la mobilisation de fonds et de ressources nationales, mais aussi pour la mise en place d’un cadre réglementaire adéquat de suivi et circulation de l’information sur la planification, l’allocation des ressources et la mise en œuvre des politiques et programmes de développement visant à garantir la réduction des inégalités femmes-hommes et l’automatisation des Femmes ». A bien insisté la Présidente de l’ONG Agir pour l’environnement et le cadre de vie.

Au Mali, la table ronde du jour, a pour objectif d’amener le Gouvernement, les partenaires techniques et financiers et les bailleurs à mieux appréhender les enjeux liés à l’importance de réduire les inégalités genre et l’autonomisation des femmes pour l’atteint des résultats attendus du Cadre Stratégique pour la Relance Economique et de Développement Durable (CREDD) et les Objectifs de Développement Durable (ODD).

Le Président de la République, Chef de l’Etat , Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar Keïta , lors de son discours d’investiture avait déclaré « Je veux faire émerger un nouveau modèle social fondé sur l’égalité , la justice sociale, et la création des conditions de réussite pour tous. » .

L’issue de la table ronde, sera sanctionnée une déclaration des partenaires techniques et financiers et une feuille de route claire. La feuille de route abordera la mobilisation de fonds et des ressources nationales et esquissera la mise en place d’un cadre règlementaire approprié.

La table ronde est organisée par le Gouvernement du Mali à travers le Ministère de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille avec l’appui du Système des Nations Unies (SNU).

La cérémonie a mobilisé aux côtés de la Première Dame ,des membres du Gouvernement, des Chefs des Coopérations bilatérale, des Chefs d’agences du Système des Nations Unies au Mali, des Chefs des Institutions Internationales, des Responsables des organisations de la société civile, des parlementaires, des Fondations et des Responsables des structures .

 

Source: La Dépêche

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *