Projet «Keneya Jemu Kan» : Promouvoir un meilleur comportement des jeunes en matière de santé

En vue d’informer et de sensibiliser les jeunes sur le planning familial, le port du condom et la santé de reproduction, la plate-forme «Jigisigi» a lancé une campagne de communication autour du concept : «An Ba Kono» qui veut dire «On est Dedans» pour promouvoir le nouvel emballage de Protector Plus. On notait la présence du représentant du Maire de la Commune III, du représentant de l’USAID et des membres de la plate-forme «Jigisigi». C’était le jeudi dernier sur l’espace réservé pour la rue marchande en Commune III.

capote condom preservatif mst vih sida

Le projet «KENEYA JEMU KAN» a été financé par l’USAID pour une durée de 5 ans. Il est mis en œuvre par le Centre des Programmes de Communication de l’Université Johns Hopkins (CCP) et ses partenaires notamment l’Association Malienne pour la Promotion et la Planification Familiale (AMPPF). Son but est de contribuer à des améliorations durables en matière de santé grâce à l’utilisation accrue de services à fort impact et à l’adoption des comportements sains.

Le projet est appelé à intervenir dans le domaine de la planification familiale et la santé reproductive, la santé maternelle et infantile, la lutte contre le paludisme, la prévention et le traitement du VIH/SIDA, la promotion de l’hygiène, de l’eau et l’assainissement, la nutrition et la lutte contre le virus Ebola.

Il comporte trois axes stratégiques à savoir : la communication pour le changement social, de comportement et stimulation de la demande ; le renforcement des capacités des partenaires institutionnels, aussi bien les acteurs communautaires que les groupements féminins ; et le marketing social.

Concernant le condom Protector plus, il a été lancé au Mali en 2001 par PSI-Mali sur financement de l’USAID. Depuis son introduction, il bénéficie d’une forte notoriété et d’un prix très abordable, mais sa faible présence dans les pharmacies et le manque d’attractivité de son emballage a fait de Protector Plus le préservatif par défaut des consommateurs.

Aujourd’hui, Protector Plus apparait comme une marque vieillissante à laquelle les jeunes ne s’identifient pas du tout. Le projet a donc réalisé un nouvel emballage pour le condom Protector Plus et a décidé de réaliser une grande campagne de communication pour promouvoir le nouvel emballage.

Une campagne de communication a été développée autour du concept «An Ba Kono» qui veut dire «On est dedans» en langue Bambara. A travers cette campagne, ils souhaiteront créer une communauté de jeunes qui adhèrent au port du préservatif pour assurer la vie en société. Ils s’informent à travers la plate-forme de communication «Jigisigi», et participent aux évènements «An Ba Kono» qui seront organisés par le projet dans le cadre de la campagne.

En outre, plusieurs éléments de la campagne en vigueur vont illustrer ce concept, à savoir : les séries télévisées, une page Facebook pour sensibiliser, des concerts «An Ba Kono» seront organisés, et des affiches en grand format pour bien mener la campagne, avec les leaders d’opinion de la communauté des jeunes (rappeurs, artistes chanteurs, sportifs, comédiens etc.).

F. COULIBALY et I. KABA

Par L’Express de Bamako

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *