PROJET DE CREATION DES NOUVELLES CIRCONSCRIPTIONS ADMINISTRATIVES : Le CRNOP dénonce l’insuffisance et demande la révision de la loi

Mercredi 10 octobre 2018 à l’ACI 2000 de Bamako, le Collectif des régions non opérationnelles (CRNOP), par la voix de son président, Mamba Coulibaly, a animé un point de presse pour rendre public un communiqué dans lequel il affiche tout son désaccord face au projet de création de nouvelles circonscriptions administratives assorties du découpage prévu par la loi 2012-017 du 2 mars 2012 portant création des nouvelles régions.

Le collectif des régions non opérationnelles (CRNOP) dénonce l’insuffisance de la proposition faite par les techniciens de l’Administration territoriale et la Primature qui ne reflète non seulement la vision de ladite loi, c’est-à-dire celle de rapprocher l’Administration des administrés, mais n’a pas pris en compte les réalités politiques, économiques, socioculturelles et sécuritaires de plusieurs localités de ces nouvelles régions. L’objectif de ce désaccord tel qu’affirmé dans le communiqué, est d’attirer l’attention des plus hautes autorités en charge de la question de création de nouvelles circonscriptions à revoir ladite proposition avant son envoi à l’Assemblée nationale pour adoption.

Le Collectif des régions non opérationnelles dit qu’après avoir étudié ce projet issu de la loi publiée par le gouvernement, il a mené de profondes études auprès des notabilités et chefs de villages des localités concernées pour recueillir leurs impressions à propos de cette  création des nouvelles  circonscriptions administratives au Mali et profite d’ailleurs de cette occasion de la conférence de presse pour  les  remercier avec une motion particulière adressée au chérif de Nioro, Bouyé Haïdara, pour tout le soutien indéfectible  en faveur de cette  noble cause.

Le président du Collectif dira que la proposition de subdivision en cercles desdites régions est comme suit : Région de Bougouni : Bana, Garalo, Koumantou, Kalana, Ouélessebougou, Kolondièba, Yanfolila et Bougouni. Région de Koutiala : Koutiala, Yorosso, Zankasso, M’pessoba, Konsseguela, Diarramana et Koury. Région de Bandiagara : Bandiagara, Koro, Bankass, Kendié et Sangha. Région de Douentza : Douentza, Moundoro, Boni, Diankabou, N’gouma et Hombori. Région de Kita : Kita, Kenieba, Sagabari, Sebekoro, Toukouto, Sebeto et Koudounoukoto. Région de Nara : Ballé, Dilly,  Mouridiah, Nara et Guiré. Region de San : Bla, Kimparana, San, Tominian et Sy.

Déterminé à mener le combat avec tous les moyens légaux

Le Collectif des régions non opérationnelles rétorque au gouvernement de la République du Mali que si le but réel du nouveau découpage administratif   est de rapprocher l’Administration des administrés, comme le stipule la loi n° 2012-017 du 2 mars 2018, la considération de leur préoccupation s’avère plus que nécessaire dans la prise des décisions qui les concernent.   Sur ce, le Collectif des régions non opérationnelles (CRNOP) dit être déterminé à mener ce combat avec tous les moyens légaux à sa disposition pour l’intérêt de la population concernée et appelle par la même occasion les députés des dites régions à l’Assemblée nationale de veiller à l’application stricte de cette proposition, qui est une exigence de la population qu’ils représentent.

Enfin, le CRNOP invite les autres régions qui ne sont pas d’accord avec le nouveau découpage du gouvernement à former un front pour imposer la révision de la copie du projet de création avant son arrivée à l’Assemblée nationale.

Issa DJIGUIBA

Source: Le Pays

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *