Projet d’Appui aux Communes urbaines du Mali : Un investissement de 70 millions de dollars sur 7 ans

Les membres du Comité d’orientation du «Projet d’Appui aux Communes Urbaines » (PACU) se sont réunis le lundi 28 novembre,à l’Hôtel Salam de Bamako, dans le cadre de la tenue de la 11ème session de leur Comité d’orientation.

ousmane-kone-ministre-habitat-urbanisme-office-malien-habitat-ohm-congres-rpm

La cérémonie d’ouverture était présidée par le ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat, Ousmane Koné, en présence du Directeur régional de la Banque mondiale, Paul Numba Um et de la Directrice de la Coopération Suisse au Mali, Mme Beatrice Meyer.

Pour camper le décor, le représentant de la Banque mondiale a expliqué que sa Banque avait participé à l’élaboration de cet important programme, en mobilisant déjà 70 millions de dollars. Il ajoutera que le projet a commencé en 2011 et continuera jusqu’en 2018.

Pour la Directrice de la Coopération Suisse au Mali, ce projet est pour son pays très important. La Suisse appuie le Mali dans le processus de décentralisation depuis plus de 20 ans et souhaite renforcer le thème de la mobilisation sociale. Elle a donc encouragé les membres du Comité d’orientation, en souhaitant que la gestion soit axée sur les résultats. Enfin, elle leur a vivement recommandé une bonne gestion des instances décentralisées.

Prenant la parole à l’ouverture des travaux, le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme a laissé entendre que ce projet était une initiative du Gouvernement du Mali, appuyé par la Banque mondiale et la Coopération suisse. Selon lui, il concrétise deux points forts de la volonté politique de nos plus hautes autorités, à savoir l’amélioration du cadre de vie dans nos villes et le transfert des ressources aux Collectivités territoriales.

Pour son département, il s’agit d’une démarche d’anticipation de transfert de ressources pour la mise en œuvre de la Politique et du Document cadre de la Politique de Décentralisation, respectivement adoptés par le Gouvernement en février 2014 et février 2015. Ces deux politiques, mises ensemble, permettront de faire face à une urbanisation sauvage, découlant d’une part de la ruée des populations vers les centres urbains et entrainant l’apparition de quartiers spontanés et des bidonvilles et entrainant, d’autre part, le développement disproportionné de la ville de Bamako.

Le ministre Koné a par ailleurs souligné qu’au niveau régional, il a est créé auprès de chaque région et du District, un Comité technique de suivi du projet, qui est chargé de la mise en œuvre par les villes participantes des recommandations issues des missions de supervision.

Le Projet d’appui aux Communes Urbaines vise à appuyer le renforcement des capacités institutionnelles des communes urbaines ciblées et à contribuer à l’amélioration des services d’infrastructures dans ces villes. Sa mise œuvre couvre ainsi les villes de Bamako, Sikasso, Koutiala, Mopti et Tombouctou.

Le Plan annuel 2017, sur lequel les participants ont été appelés à se prononcer, repose sur la capitalisation des recommandations issues de la revue à mi-parcours du projet, effectuée en juin 2015, et montre l’effectivité de sa restructuration, marquée par l’intégration de 7 nouvelles villes, à savoir Kita, Koulikoro, Bougouni, Bla, Niono, Bandiagara et Gao, a conclu le ministre Koné.

Adama Bamba

 

Source : 22 Septembre

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *