Programme « vivres pour le progrès » : Les USA aident les femmes et les jeunes à renforcer la sécurité alimentaire

Mary Beth Leonard Ambassadeur  Etats Unis  Mali

Le gouvernement des Etats-Unis d’Amérique, conjointement avec celui du Mali, a procédé au lancement officiel du programme « Vivres Pour le Progrès » le vendredi, 30 Mai 2014. Présidée par Madame l’Ambassadeur Mary Berth Leonard et l’ambassadeur Fidèle Diarra, Directeur Amériques au Ministère des Affaires Etrangères, de l’intégration Africaine et de la Coopération Internationale, la cérémonie de lancement s’est déroulée à l’ambassade des Etats-Unis au Mali. Financé pour près de 198 millions de nos francs, ce programme vise à renforcer la sécurité alimentaire dans notre pays.
Dans le cadre de l’amitié et de la coopération qui existent entre le Mali et les Etats-Unis a été élaboré un programme d’aide en faveur des Maliens. Il s’agit du financement de 14 micros projets destinés à contribuer au renforcement de la sécurité alimentaire à travers le Mali. Le financement de ce projet pour près de 198 millions de francs CFA s’effectue dans le cadre de la convention du Programme « Vivres Pour le Progrès » signée entre le Département d’Agriculture des Etats-Unis (USDA) et le ministère des Affaires Etrangères du Mali en 2006. Ce programme permettra au gouvernement du Mali, avec le soutien de l’USDA, de financer des ONG et associations locales ayant pour objectif de développer des projets agricoles qui aideront à soutenir la sécurité alimentaire des communautés maliennes. Stoppé par suite des évènements de 2012, le programme vient de connaitre en ce jour son lancement officiel. Ce sont 33 villages et 7 régions du Mali plus le District de Bamako qui sont concernés par les 14 projets. Ces projets couvrent les domaines suivants : maraichage, culture intensive de maïs et de riz, pisciculture, embouche ovine, hydraulique villageoise pour les personnes et les animaux, et plateforme multifonctionnelle.
Notons que la réalisation de ce projet aura un impact direct sur 3000 bénéficiaires dont 90% sont membres d’associations féminines et de jeunes. Pour ce faire, 10 ONG locales seront impliquées dans la mise œuvre des projets, en assurant l’assistance technique et le renforcement des capacités des bénéficiaires.
Le projet permettra à de milliers de personnes de bénéficier indirectement la fourniture de produits et de services et des emplois temporaires, à travers des formations. En plus de ces efforts, s’ajoutera l’engagement des Etats-Unis d’Amérique pour l’amélioration de la sécurité alimentaire et la nutrition dans le monde entier, et plus particulièrement au Mali à travers l’Initiative Alimentaire pour l’Avenir.
Pour la réussite des différents projets, Madame l’Ambassadeur appelle les récipiendaires à s’investir à fond a fin de servir d’exemples à leurs concitoyens. Il s’agit pour elle d’illustrer ce qui peut être réalisé quand chaque individu se sent responsable et entreprend des actions, si petites soient-elles, pour améliorer les conditions de vie de sa communauté et augmenter la production agricole pour la sécurité alimentaire. Elle a conclu par souligner que la pérennisation de toutes ces activités relève de la responsabilité des bénéficiaires.
Pour sa part, M. Fidèle Diarra, a remercié au nom du gouvernement malien, le gouvernement américain et particulièrement Madame l’Ambassadeur pour les appuis qu’elle ne cesse d’apporter à notre pays dans sa lutte contre la pauvreté et le bien-être de nos populations à la base.
Mamadou BALLO  

SOURCE: Zénith Balé

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.