Problème autour de 5 hectares à Diatoula : L’Agent immobilier Mountaga Traoré réclame justice

Hier, mercredi 31 juillet 2019, l’Agent immobilier, Mountaga Traoré domicilié à Sénou était face à la presse à Bamako pour évoquer le litige foncier de cinq hectares qui l’oppose au gendarme, Ousmane Maïga. Au cours de ce point de presse, le conférencier Mountaga Traoré a dénoncé l’agression de 4 de ses éléments par le gendarme, Ousmane Maïga il y a environ 5 mois. Furieux de l’agression de ses éléments au niveau de leur tête, dont le traitement lui a couté plus de 75 000 FCFA, Mountaga Traoré a demandé à la justice de juger le gendarme Ousmane Maïga conformément à la loi. Contacté par nos soins, hier, mercredi 31 juillet 2019, dans l’après midi, pour avoir sa version des faits, le gendarme Ousmane Maïga n’a pas souhaité réagir.

 

Prenant la parole, le conférencier, Mountaga Traoré a fait savoir qu’il est détenteur de 25 hectares à Diatoula (Commune de Sirakoro Meguètana, cercle de Kati, région de Koulikoro). Avant d’ajouter que les titres provisoires lui ont été délivrés par la préfecture de Kati entre 2008 et 2016. En outre, il a dénoncé l’agression de ses éléments par le gendarme Ousmane Maïga, il y’a de cela 5 mois. A ses dires, les 4 personnes agressées sont Alassane Ouattara, Dramane Touré, Kao et Tjokoroba. A l’en croire, le traitement de ces quatre personnes lui a coûté plus de 75 000 FCFA. « Un jour, un de mes éléments m’a appelé pour dire qu’il a été agressé au niveau de la tête par un individu en arme. Le véhicule de mon élément a été aussi endommagé. Aussitôt je suis parti prendre les blessés pour les montrer d’abord au procureur avant d’aller les soigner à l’hôpital. Puis j’ai demandé au gendarme Ousmane Maïga les raisons pour lesquelles il a agressé mes éléments. Il rétorqua en me disant qu’il y a 5 hectares parmi les 25 hectares qui appartiennent à son père. Je lui ai dit que cela n’est pas une raison pour agresser les gens. Je lui ai dit que s’il a des titres, des documents attestant que les cinq hectares appartiennent réellement à son père de me les montrer », a déclaré l’agent immobilier, Mountaga Traoré. Avant de signaler que jusqu’à présent, Ousmane Maïga n’a pas pu lui délivrer un titre ou un document montrant que les cinq hectares appartiennent réellement à son père. Par ailleurs, il dira que ses éléments qui ont été blessés ont porté plainte contre le gendarme Ousmane Maïga au niveau du Camp I de Bamako pour demander réparation. «Pendant ce temps, il m’a convoqué le samedi 27 juillet 2019 au tribunal de première instance de la commune III du district de Bamako…Mon souhait est que la justice fasse son travail en jugeant le gendarme Ousmane Maïga conformément à la loi. Nous sommes tous des Maliens et nous avons tous les mêmes droits. Nous sommes tous égaux devant la justice aussi », a conclu le conférencier Mountaga Traoré. Contacté par nos soins, hier, mercredi 31 juillet 2019, dans l’après midi pour avoir sa version des faits, le gendarme Ousmane Maïga n’a pas souhaité réagir.

Aguibou Sogodogo

SourceLe republicain mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *