Problématique de l’employabilité des jeunes: les propositions de solution du projet ACEFOR

Le ministère de l’Emploi et de la formation professionnelle, avec l’appui technique et financer de l’Agence française de développement (AFD) a procédé, hier jeudi au siège du Conseil national du patronat du Mali, au lancement des Composantes 1, 2 et 3 du projet ACEFOR (Amélioration de la compétitivité des entreprises par la formation professionnelle).

mahamane-baby-ministre-emploi-formation-professionnelle-mali

Placée sous le patronage du ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle, Mahamane BABY, la cérémonie d’ouverture de lancement s’est déroulée en présence des responsables de l’AFD ; des représentants des gouverneurs des régions de Ségou et de Sikasso ; et de Charles Lovis BAKYONO, assistant technique du projet ACEFOR.
Il ressort de la présentation, faite par M BAKYONO, que l’ACEFOR est un projet qui œuvre pour améliorer la compétence des entreprises du secteur formel et informel en adaptant l’offre de formation professionnelle à leurs besoins de compétence et réduire le chômage des jeunes.
Aussi, a-t-il expliqué, la composante 1 du projet vise l’amélioration de la qualité du dispositif de formation professionnelle dans les régions de Ségou et de Sikasso. Et que la composante 2 se donne comme vision, la création d’une nouvelle offre de formation (formation initiale qualifiante et formation continue visant les métiers porteurs en zones rurales).
Quant aux composantes 3, 4 et 5, note M BAKYONO, elles visent respectivement le renforcement institutionnel et le développement des partenariats ; la réalisation d’infrastructures et équipements ; et enfin assurer des formations professionnelles rapides.
Par ailleurs, a noté l’assistant technique, les formations ciblées par le projet ACEFOR sont relatives à la maintenance industrielle (équipements agricoles ; transformation et valorisation des produits agricoles; gestion de l’eau et irrigation; gestion des intrants agricoles; recyclage des formateurs; sélection, multiplication et conservation des semences).
En effet, le projet ACFOR appuie les jeunes entrepreneurs ruraux, les responsables de groupements et coopératives…
Le coût total du projet, révèle M BAKYONO est de plus de 5, 903 milliards FCFA dont plus de 2, 623 milliards FCFA de prêt pour la construction de 2 centres de formation professionnelle à Sikasso et Markala et plus de 3, 279 milliards de FCFA, sous forme de subvention pour les autres volets.
Pour sa part, le ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle a rappelé que l’accord de financement du projet ACEFOR a été signé le 30 août 2013 entre le Mali et l’AFD. Avant de souligner que le projet ACEFOR a comme objectifs la diversification de l’offre de formation dans les régions de Sikasso et de Ségou ; l’amélioration de la qualité de l’offre de formation par l’implication des professionnels ; la contribution des régions (Sikasso et Ségou) à l’amélioration des services d’aide à l’emploi ; la facilitation de la formation et l’insertion professionnelle des jeunes déplacés des régions nord en raison du conflit.
«Ce projet s’inscrit en droite ligne de la vision du Président Ibrahim Boubacar KEITA dans les domaines de l’emploi et de la formation professionnelle», martèle le ministre BABY.
Par ailleurs, le ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle a rappelé que depuis 2014, la mise en œuvre de la composante 5 du projet ACEFOR a démarré et qu’à ce jour près de 1 000 jeunes ont été formés et dotés de kits d’installation dans le domaine du bâtiment et les métiers connexes.
Concernant principalement la composante 4, le ministre a noté la mise à disposition de parcelles pour abriter les centres de formation professionnelle de Markala et de Sikasso et le démarrage du processus de conception desdits centres.
Le projet ACEFOR a été initié par la coopération franco-malienne pour répondre à la problématique d’employabilité des jeunes et renforcer les divers mécanismes déjà en cours, en particulier dans les régions de Sikasso et de Ségou.
La cérémonie de lancement a été agrémentée par une projection sur les actions déjà réalisées dans le cadre du projet ACEFOR et un sketch sur l’importance du projet.

PAR MODIBO KONE

 

Source: info-matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *