Prise de contact du ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat dans les structures relevant de son département : Me Ali Bathily remet les pendules à l’heure

Suite à sa reconduction comme ministre en charge de l’Urbanisme et de l’Habitat dans le gouvernement du Premier ministre Abdoulaye Idrissa Maiga, Mohamed Aly Bathily, accompagné des membres de son cabinet, a rendu, le jeudi 21 mai dernier une visite de prise de contact dans trois services relevant de son ministère. Il s’agit de la Direction nationale de l’urbanisme et de l’habitat, de l’Office malien de l’habitat, (DNH), et le Projet d’ appui aux communes urbaines du Mali.

 yacouba traore rpm tieman hubert coulibaly abdel kader konate ministre commerce industrie mohamed ali bathily ministre domaine etat affaire fonciere

L’objectif de cette visite était pour le ministre de s’imprégner des conditions de travail  de l’état d’esprit de l’ensemble travailleurs des de ces directions, et de leur fixer le prochain cadre de sincère et fructueuse collaboration.

La journée marathon de la délégation a commencé à la DNUH. Là, la délégation a été reçue par le Directeur, Drissa Coulibaly, et l’ensemble des travailleurs de la structure. Ces derniers, au cours d’un long entretien, ont expliqué au ministre  Mohamed Aly Bathily, le fonctionnement et les conditions difficiles de travail auxquelles ils sont confrontées.

A leur suite, le chef du département de l’Urbanisme a trouvé que cette Direction est inactive, et qu’il faille l’activer. « Les villes se développent, sur la base de schéma d’urbanisation, et on est inquiet quant on apprend que sur les 703 communes du Mali, il n’y en a que pour 79» a t-il fait remarquer. Pour Mohamed Aly Bathily, tout cela dénote du travail qui est à abattre au niveau de la DNUH pour couvrir le déficit de la compréhension et de l’intelligence de nos villes quant à leur développement et aux schémas selon lesquels ces villes doivent évoluées.

Dans un langage franc sans tabou, il a interpelé le Directeur de cette structure et tous ses collaborateurs  de se mettre au travail dès cet instant avec l’accompagnement de de son cabinet et les experts en aménagement du territoire, et de l’urbanisme, afin de réviser le schéma directeur de l’urbanisation  existant, et de mettre en place de nouveaux  pour toute les villes qui n’ont pas.

Après la DNUH, la délégation ministérielle s’est rendue à l’Office malien de l’habitat. Elle a été reçue par le Directeur, Ousmane Ibrahima Maiga, et ses collaborateurs. Là aussi, les échanges ont été directs et francs. Et le ministre, dans le but d’améliorer la qualité de collaboration avec cette structure n’a pas mâché ses mots. C’est pourquoi il n’a pas hésité à faire un petit rappel sur l’incompréhension interprofessionnelle qui a émaillé autrefois les rapports entre son ministère et l’OMH, concernant l’intervention des sociétés immobilières sur le foncier avec la complicité de celle-ci. Il a par ailleurs promis que les deux parties vont évoluer sur le terrain des logements sociaux. Notamment à assainir ce domaine en mettant un accent particulier sur l’honnêteté et la sincérité des dossiers.

La troisième et  dernière visite a été  réservée Projet d’appui aux communes urbaines du Mali (PACUM), contigu à l’OMH. Un programme financé par la Banque mondiale et la Coopération suisse. Contrairement aux deux autres structures visitées, le coordinateur de ce projet, Mamadou Ouane, a fait une brillante présentation des grands travaux  réalisés. Chose que le ministre a salué.

Il a surtout rappelé que l’intérêt d’un tel projet nous permet d’engranger un patrimoine physique et intellectuel, car dit-il, il apprendra aux communes à se développer elles-mêmes, de secréter des ressources pour leur propre développement.

Il faut souligner que partout où le ministre et sa délégation ont passé,  Me Ali Bathily, en bon avocat a plaidé la cause du respect de la chose publique. Il a appelé au sens de responsabilité des directeurs de ces structures visitées.

Mohamed Naman Keita

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *