Présidentielle 2018: le Miniankala soutient IBK

C’était attendu et c’est désormais chose faite. Le soutien des populations de Koutiala à IBK se confirme. Du moins,  le Minianka (qui  couvre  les localités de  Koutiala, Yorosso, San et Bla) a  confirmé son soutien au président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita. Une  délégation forte d’une centaine de personnes et constituée de leaders d’opinion de ces localités a été reçue au palais de Koulouba par le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita. Au cours de la rencontre tenue à cet effet à Koulouba, ils  ont réaffirmé le soutien sans réserve  de tout le  Miniankala  au président IBK et cela, dans ses projets en cours et futurs.

 

presidence ibk ibrahim boubacar keita chef Canton association religieuse notabilite musulman islam miniankala koutiala yorosso san tominian bla village agee mali

Conduite par le représentant de la grande famille Ouattara de Koutiala, la délégation était  constituée de leaders religieux, d’autorités traditionnelles, de leaders d’associations de femmes, des  représentants des agriculteurs et des huileries, de chefs de village, etc.

Aux dires des intervenants,  cette mobilisation du Miniankala pour la cause  d’IBK a été initiée pour quelques raisons : primo, IBK est un enfant de Koutiala et  a toujours exprimé sa fierté et son attachement à cette ville ;  secundo, IBK a  tenu sa promesse  pour le développement de Koutiala à travers des appuis considérables au secteur agricole.

Il ressort de la rencontre que les appuis d’IBK au monde rural (subvention d’engrais, équipements agricoles et semences agricoles) ont fait du bien aux agriculteurs maliens en général et en particulier ceux du Miniankala. Aussi, la population du Miniankala est fière du président de la République qui, lentement mais sûrement, est en train de mettre le Mali sur les rails à travers la réconciliation de ses fils après les épisodes douloureux de 2012.

“Nous, agriculteurs du Miniankala exprimons notre soutien à IBK pour tout ce qu’il fait pour le monde rural. Aussi,  nous  œuvrons à ce qu’il reste longtemps aux affaires pour le bonheur de l’ensemble des agriculteurs du Mali”, a laissé entendre Bakary Dembélé, représentant des producteurs du coton du cercle de Koutiala.

“Koutiala n’a pas deux choix. Koutiala a fait le choix de soutenir IBK. C’est le message que nous avons porté à la connaissance d’IBK et des Maliens“, a dit en substance le représentant de la famille Ouattara de Koutiala.

Quant aux leaders religieux du cercle Koutiala, ils s’engagent à soutenir IBK par l’organisation  des séances de prières  mensuelles.

Derrière la mobilisation du Miniankala en faveur d’IBK, se cachent  trois personnalités discrètes mais très efficaces. Il s’agit du patriarche de la grande famille Ouattara de Koutiala ; de Dr. Nango Dembélé, ministre de l’Agriculture ; et Bakary Togola, président de l’APCAM.

Lors de leur tournée dans les zones agricoles, le ministre Nango et Bakary Togola de l’APCAM ont toujours annoncé que “si IBK a des amis, ce sont les agriculteurs” qu’il considère comme  l’espoir du Mali. Cela, en raison de la place que ceux-ci occupent dans le développement et la stabilisation du Mali.

Cette sortie médiatique de la population de Koutiala est diversement appréciée. Pour certains observateurs, c’est une façon pour les Koutialais de séduire IBK afin qu’il s’investisse davantage dans le développement de Koutiala qui est en vois d’être érigée en région. Pour d’autres, cette mobilisation n’est qu’une réplique à la capitale du Kénédougou qui s’active en faveur de Kalifa Sanogo pour la présidentielle de 2018. D’aucuns considèrent cette mobilisation de Koutiala irréaliste quand on sait que dans cette même ville,  le parti d’IBK, le RPM n’a aucun poids. Les partis politiques les mieux implantés à Koutiala sont l’UDD, le MPR et la Sadi.

Quoi qu’il en soit, IBK  n’a pas caché son bonheur face à la démarche des forces vives de sa ville natale et de l’ensemble du Miniankala. Il a même laissé entendre qu’avec leur soutien, qu’il n’a plus peur de personne et ne reculera devant  rien.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *